"Evidemment la profession va critiquer, mais on s’en moque", ont déclaré Jean-Jacques Bourdin et Edwy Plenel à l'issue de leur entretien de 2h45 avec Emmanuel Macron [VIDEO] hier dimanche. En effet, les deux journalistes, connus pour leur ton corrosif [VIDEO], n'ont pas hésité à casser les codes en refusant d'abord d'appeler le chef de l'Etat "Monsieur le Président". "Tous mes interlocuteurs, qu’ils soient présidents, premiers ministres, ministres, chefs de l’opposition, je les appelle toujours par leur nom et leur prénom", s'est justifié J-J Bourdin.

Ne ratez pas les dernières informations Suivez la chaîne Inclassables

L'un et l'autre des intervieweurs, représentant respectivement RMC-BFMTV et Mediapart, ont également choisi de ne pas porter de cravate pour s'adresser au président de la République, soulignant une volonté d'apparaître "égaux en dignité et en droit" tout en étant la voix des Français.

Les questions posées ont d'ailleurs été sélectionnées parmi les interrogations que les téléspectateurs, auditeurs et lecteurs ont envoyé aux rédactions pour préparer l'entretien.

Mais Edwy Plenel et Jean-Jacques Bourdin ont toutefois un regret de taille : ne pas avoir eu le temps d'aborder certaines thématiques pourtant prévues au programme, comme la culture, l'environnement, et les questions de corruption.