Emmanuel Macron doit faire face à une rentrée chargée après avoir été confronté à quelques dossiers chauds cet été. Entre l'affaire Benalla, la démission de Nicolas Hulot, la nouvelle réforme sur le prélèvement à la source encore bancale et quelques propos polémiques, le chef d'Etat français est dans la tourmente et cela se ressent au niveau de l'opinion publique. Selon le baromètre mensuel BVA-Orange pour RTL et La Tribune, le président de la République perd 5 points par rapport à juillet. De ce fait, il tombe à seulement 34% d'opinion favorable, en particulier chez les plus précaires et les plus jeunes.

Publicité

La côte de popularité d'Emmanuel Macron au plus bas

Plus d'un an après son élection, beaucoup de Français doutent toujours de leur "président normal". Les dossiers n'avancent pas assez vite, les ministres démissionnent et les réformes annoncées ne mettent pas vraiment en confiance. De ce fait, le chef d'Etat français a reculé de 13 points par rapport au mois de janvier. "Suite à la démission de Nicolas Hulot, Emmanuel Macron semble pâtir d'un discrédit politique." écrit l'institut de sondage. Les deux tiers des Français estiment aujourd'hui que la politique menée par le président est inefficace et injuste, soit 68% des Français.