Publicité
Publicité

En 2014, Ségolène Royal, alors ministre de l'Ecologie, avait proposé la création d'une vignette pour taxer les camions étrangers circulant sur le territoire. A l'époque, la polémique sur l'écotaxe touchant la totalité des poids lourds français venait tout juste de s'éteindre après des mois de manifestations, et l'idée avait, elle aussi, été abandonnée par le gouvernement et François Hollande [VIDEO]. Mais voilà que le dispositif revient aujourd'hui sur la table par la voix du nouveau ministre de la Transition écologique et solidaire, François de Rugy [VIDEO].

Invité hier dimanche sur BFM TV, cet ancien membre d'Europe Ecologie-Les Verts a évoqué l'instauration de cette taxe en direction des "camions étrangers", présentée sous forme de vignette.

Advertisement

Il estime que trop de poids lourds traversent la France, parfois même sans faire un seul plein de carburant. Ils ne font donc rentrer aucun centime dans les caisses de l'Etat, et ne participent pas à l'entretien du réseau routier national.

Benjamin Griveaux, porte-parole du gouvernement, a ensuite emboîté le pas de François de Rugy en soulignant que l'idée de cette nouvelle vignette n'était "pas une mauvaise piste". Il va maintenant falloir l'adapter au droit européen, drastique sur les différences entre les pays-membres au sujet de leur fiscalité écologique.