François de Rugy a été nommé cette semaine ministre de la Transition écologique et solidaire en remplacement de Nicolas Hulot, démissionnaire après avoir passé 15 mois à la tête de ce ministère d'Etat. Mais le nouveau membre du gouvernement occupait jusqu'à présent le poste de président de l'Assemblée nationale, qu'il laisse donc vacant. Plusieurs prétendants sont en lice pour accéder au perchoir.

Le favori n'est autre que Richard Ferrand, qui avait été ministre de la Cohésion des territoires au début du quinquennat d'Emmanuel Macron.

Publicité

Mais l'affaire immobilière liées aux Mutuelles de Bretagne l'avait poussé hors du gouvernement un mois après sa nomination. Il sera sans doute opposé à Barbara Pompili. Cette dernière a suivi le même parcours que François de Rugy au sein de l'échiquier politique. Ancienne membre d'Europe Ecologie-Les Verts, elle avait rejoint Emmanuel Macron et le mouvement En Marche pendant la campagne présidentielle en refusant de se ranger derrière Benoit Hamon, la candidat pourtant soutenu par le parti écologiste.

Outre Richard Ferrand et Barbara Pompili, trois autres candidats seraient disponibles pour remplacer François de Rugy : la députée des Yvelines Yaël Braun-Pivet, l'élue de l'Isère Cendra Motin, et l'ancien membre de l'UDI - député du Tarn - Philippe Folliot.