Le scrutin européen prendra court partout en France ce dimanche, avec une campagne qui est appelée à prendre fin avant minuit ce samedi pour l'ensemble des formations politiques engagées dans la bataille. Et c'est ce vendredi soir le moment qu'a choisi Emmanuel Macron pour une intervention surprise sur YouTube, un média particulièrement prisé par les jeunes. Objectif affiché, soulever le maximum d'intérêt chez eux afin de les amener à une participation plus importante dans une élection dont il juge l'enjeu crucial.

La séquence promet en tout cas d'être inédite pour une campagne européenne sous la Ve République. Déjà présent sur la scène publique depuis deux semaines pour manifester sa volonté de se dresser en barrière au Rassemblement national, le chef de l'Etat tentera cette fois-ci de réveiller la jeunesse autour d'une élection qu'il veut décisive. Pour y arriver, il mise sur un rendez-vous assez inhabituel avec le YouTubeur Hugo Travers. Ce dernier a consacré sa chaîne HugoDécrypte au traitement continu de l'actualité.

Un seul mot d'ordre, "Allez voter"

Dès 18h15, l'intervention d'Emmanuel Macron pourra ainsi être suivie en direct partout en France et dans le monde. Pendant quarante cinq minutes, il échangera avec le jeune Hugo qui est aujourd'hui suivi par quelque 300 000 abonnés sur YouTube. Celui-ci est d'ailleurs bien connu pour avoir récemment interrogé Marine Le Pen, à l'occasion d'une séquence de "L'Émission politique" de Léa Salamé sur France 2.

L'échange avec le Président sera dans le même temps disponible sur la page Facebook d'Hugo Travers.

L'exercice devrait en tout cas toucher un maximum de jeunes, comptant parmi la frange de la population plus abstentionniste en France. C'est l'objectif recherché à l'Elysée où l'on espère que beaucoup se laisseront séduire par l'envie d'aller aux urnes ce dimanche 26 mai. Comme en 2014 où elle avait touché 72% des jeunes Européens, l'abstention pourrait se poser en véritable menace dans ce vote. Il est donc question que les jeunes puissent s'exprimer et décider de quelle Europe ils ont envie pour l'avenir.

L'opposition fustige la stratégie

Mais, du côté de l'opposition, on monte au créneau pour fustiger le nouveau choix de communication du président de la République. Beaucoup avaient déjà affiché leur colère de voir Emmanuel Macron installer un duel entre lui et Marine Le Pen sur la dernière ligne droite de ce scrutin européen. Désormais, ils s'étonnent de la tactique mise en place par les Marcheurs à deux jours du moment de vérité, d'autant que le verdict des urnes ne s'est jamais voulu aussi indécis qu'à l'approche de ce dimanche de vote.

De la France insoumise aux Républicains, en passant par Europe-Ecologie-Les Verts et le Parti socialiste, on moque et on déplore l'attitude du chef de l'Etat. Le patron LR Laurent Wauquiez est même allé jusqu'à imaginer que ce dernier tentait désespérément de saturer le débat de sa présence par cette intervention de dernière minute. Allusion ici au fait que la plateforme numérique YouTube n'est pas soumise aux mêmes règles que les médias traditionnels sur la diffusion de contenus : autant dire que le combat n'est pas terminé.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite