L'exécutif persiste et signe, il y a bien et bel eu une très nette évolution du pouvoir d'achat des Français lors ces quatre derniers mois. Des hausses que mardi dernier Edouard Philippe a imputées en partie aux "mesures d'urgence économique et sociale" appelées par Emmanuel Macron au plus fort de la crise des Gilets jaunes en décembre 2018. Il s'est ainsi félicité d'une progression qui est évaluée à plus de 2% en moyenne sur l'ensemble de l'année 2019 !

Un bilan qui vise à rassurer avant tout les classes moyennes.

Il faut dire que le chef de l'Etat n'a pas vraiment lésiné sur les moyens à mettre en jeu pour tenter de calmer la grogne sociale, allant même jusqu'à s'affranchir du dogme des 3% de Bruxelles. Prime d’activité, prime exceptionnelle de fin d'année, défiscalisation et désocialisation des heures supplémentaires, tout était bon à prendre pour desserrer l'étau autour du pouvoir d’achat de ceux qui travaillent. Un état de fait que le Premier ministre n'avait pas manqué de marteler à la sortie du conseil des ministres du 7 mai dernier.

La plus grande avancée du pouvoir d'achat en 12 ans

De son avis, l'exécutif a assez largement mis la main à la poche pour répondre à une crise des Gilets jaunes qui semble partie pour durer encore un moment. L'ancien maire du Havre a donc tenu à présenter le détail des quatre principaux instruments qui sont sortis de l'ensemble des mesures. Et tout cela en soulignant expressément la célérité avec laquelle l'exécutif et le Parlement avaient pu rendre possible une promulgation au 24 décembre 2018, tout juste trois semaines plus tard.

Il indiquera dans son point que les ménages connaîtront sur l'année la plus forte augmentation de leur pouvoir d'achat depuis 12 ans maintenant. Un gain moyen de 850 euros dont il serait, de son avis, plus intéressant à mettre en avant que l'éternel séquence de ce qui ne marche pas en France. Sur ce montant affiché en référence, il appuie que ce sont près de 390 qui découlent directement des mesures annoncées dans l'urgence par le chef de l'Etat. Question ici de montrer l'impact qu'a pu avoir la réponse de l'Etat.

Un gain moyen de pouvoir d’achat de 850 euros par ménage

Les chiffres proviennent de l'étude de l'Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE) qui a tablé sur le fait que le pouvoir d’achat d'un Français va progresser en moyenne de "plus de 2%" au courant de cette année 2019. Une évolution jamais enregistrée sur une année depuis la fin du quinquennat de Jacques Chirac,. Toujours est-il que, du côté de l'opinion, on a du mal à ressentir dans son quotidien cette avancée plébiscitée à Bercy tout comme à Matignon.

Loin des détracteurs d'Emmanuel Macron qui s'alarment d'une nouvelle augmentation, Edouard Philippe a, lui, assumé un juste effort de redistribution des Français vers d'autres Français. L'exécutif mise donc sur cet ultime effort national, pour encourager autant que possible le retour au travail, de même que la croissance du pouvoir d'achat de ceux qui en ont le plus besoin. La facture de 10 milliards d'euros pour les caisses de l'Etat a ainsi été confirmée, avec le dispositif d'urgence économique et sociale mis en route.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite