Les nouvelles technologies sont au service des délinquants. La méthode la plus répandue était celle du braquage à main armée ou non. Désormais, de nouveaux types de braquages font de plus en plus leur apparition, et les braqueurs ont l’impression de commettre le crime parfait. Ils ne laissent aucune trace, ni sur le comptoir ni sur les caméras de surveillance.

Les braqueurs des temps modernes sont de réels « génies ». Armés de quelques lignes de code, afin de dialoguer avec l’ordinateur, ils travaillent depuis leurs domiciles et dérobent vos informations. De tous âges, ils sont en mesure de pénétrer votre ordinateur et ceux de votre entreprise afin d’en récupérer les informations et de vous en bloquer l’utilisation.

Vous n’êtes désormais plus le propriétaire de vos données, ni de votre ordinateur. L’ensemble des techniciens que vous contacterez indiqueront leur impuissance. Ce qui est tout à fait cohérent, parce que vos données sont maintenant cryptées et la clé de cryptage est uniquement entre les mains de votre arnaqueur.

Le gain commence maintenant. En possession de vos données, il sera question de vous faire chanter. Par le biais d’un mail, vous recevrez quelques messages d’une adresse étrangère vous expliquant qu’il faut payer une rançon afin de récupérer vos données et l’accès à votre outil de travail le plus précieux. Une fois payée, cette rançon vous permet de retrouver vos informations. Par le biais de la même démarche, grâce à un simple lien que vous recevrez par mail, vous pourrez retrouver vos données.

Des séquelles similaires

Ce nouveau type de braquage comporte, lui aussi, la violence d’un acte physique.

Les séquelles morales sont présentes dans l’esprit des patrons d’entreprise. La peur de subir de nouveau une telle attaque possède la violence d’un crime. D’autant plus que les assaillants ne laissent aucune trace. Les forces de l’ordre et les brigades de lutte contre la cybercriminalité sont dépassées par de tels actes et peinent à retrouver leurs auteurs.

Un sentiment d’impuissance est important aussi. Pour se protéger, les moyens sont inégaux. Sans des compétences particulières en informatique, un simple antivirus n’est pas suffisant. Les pirates informatiques apprennent depuis des années à contourner tous les systèmes. Nous sommes donc dans l'attente d'une mise à jour de nos systèmes afin de garantir une meilleure sécurité...