Le record du plus grand dinosaure connu – et par la même occasion, du plus grand des Animaux terrestres de tous les temps – était jusque-là détenu par le Patagotitan Mayorum, un géant de près de 37 mètres de long et de 70 tonnes, découvert en 2013, comme son nom l'indique, en Patagonie.

Appartenant à la super famille des sauropodes, ces célèbres dinosaures herbivores au long cou, le Patagotitan pourrait toutefois bientôt se faire détrôner par un autre colosse, actuellement mis au jour dans une autre région de la Patagonie, à savoir la province de Neuquén.

Une incroyable découverte, qui donne le tournis.

Une région d'Argentine bien connue pour ses dinosaures géants

Si ce nouveau grand dinosaure a été, lui aussi, découvert dans la partie argentine de la Patagonie, ce n'est pas un hasard. Surnommée la "vallée des dinosaures", la province de Neuquén, située non loin au nord de celle de Chubut, où fut déterré le Patagotitan, regorge de fossiles de sauropodes ou de carnivores aux dimensions titanesques. Les herbivores les plus grands qui ont été découverts à l'extrême sud de l'Amérique du Sud sont d'ailleurs regroupés dans un même sous-type au nom évocateur, la branche des "titanosaures". Avant le Patagotitan, l'énorme "Argentinosaurus", trouvé au Neuquén, en était le plus illustre représentant, avec environ 35 mètres de long pour un poids de 80 tonnes !

Le spécimen récemment découvert appartiendrait également aux titanosaures, et ses ossements seraient âgés d'approximativement 98 millions d'années. Ce qui voudrait dire qu'il a vécu, comme son voisin Argentinosaurus, durant le Crétacé Supérieur - la période s'étant tragiquement achevée par l'extinction des dinosaures, il y a environ 65 millions d'années.

Un nouveau dinosaure sauropode encore plus grand ?

Au total, ce ne sont pas moins de 24 vertèbres et plusieurs os du bassin qui ont été découverts par les paléontologues, faisant de ce squelette "l'un des fossiles de titanosaures les plus complets de cette période du Crétacé", déclare Aline Ghilardi, de l'Université fédérale de Rio Grande, selon des propos rapportés par Futura.

Si les scientifiques ont tour à tour pensé qu'il pouvait s'agir d'un "Futalognkosaurus", puis d'un "Dreadnoughtus", deux autres espèces du même sous-type, ils ne savent finalement pas à laquelle il pourrait appartenir. "La disparité morphologique et l'absence d'éléments équivalents par rapport aux fossiles contemporains nous empêchent d'attribuer [les ossements] à des genres déjà connus", ont-ils précisé dans la revue Cretaceous Research.

Des informations complémentaires nécessaires pour déterminer l'espèce du dinosaure

Malgré leur incapacité à relier le dinosaure à une espèce déjà connue, les experts ne peuvent toutefois pas écarter cette possibilité. Ils espèrent, en tout cas, mettre au jour de nouvelles parties de son squelette pour en apprendre davantage.

Un humérus ou un fémur leur permettraient notamment de déterminer son poids, nous apprend le site de CNN.

Quoi qu'il en soit, il peut déjà être considéré, selon les chercheurs, comme "l'un des plus gros titanosaures" ayant foulé la Terre, sa masse dépassant ou égalant probablement celle d'un Patagotitan ou d'un Argentinosaurus. Bien que des titanosaures aient été découverts partout dans le monde, ce spécimen confirme à nouveau que la Patagonie recèle les fossiles les plus imposants.

Un bien bel animal que l'on serait ravi de retrouver parmi les dinosaures du prochain Jurassic Park, succédant ainsi aux célèbres Brachiosaures, présents depuis le premier film de la saga.

Suivez la page Animaux
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!