A chaque 1er janvier de chaque année, une batterie de réformes sociales, fiscales et juridiques évoluent. Pouvoir d'achat, augmentation du prix du gaz, du carburant et des cigarettes, primes et salaires, Blasting News a compilé pour vous tout ce qui va changer et entrer en vigueur en cette nouvelle année 2018.

Revenus

Salariés

Bonne nouvelle pour les salariés au SMIC qui gagneront 20 euros de plus par mois sur leurs fiches de paie, et 15 euros encore en plus au moins d'octobre. En effet, grâce à la revalorisation mécanique du salaire minimum et l'exonération des cotisations, et malgré la hausse de la CSG, le salaire net des employés grimpera quelque soit leur niveau de salaire.

Toujours concernant les salariés, le bulletin de paie simplifié généralisé rentrera en vigueur dès 2018. Déjà adoptée pour les entreprises de plus de 300 salariés début 2017, la fiche de paie synthétique sera cette fois adopté par les salariés d'entreprises de moins de 300 personnes. Elle centralise les cotisations par thème (chômage, retraite, santé) et cite les diminutions de cotisations financés par l'Etat.

Pour les retraités, en revanche, ce 1er janvier signifie une baisse sur leur retraite... Les grands perdants de cette nouvelle année subiront uniquement la hausse de la CSG. Pour un(e) retraité(e) qui touche 1200 euros par mois, ce sera 20 euros en moins chaque mois.

Indépendants

Les auto-entrepreneurs et indépendants verront leur régime social progressivement intégré le régime générale.

Ils bénéficieront ainsi de baisses de cotisations : -2,15 points sur les cotisations famille et l'exonération des cotisations maladie et maternité.

Primes

La grande nouveauté cette année est le retour de la prime à la casse ! Cette bonne nouvelle s'appelle "prime à la reconversion" et se matérialise sous forme de chèque entre 1000 et 2000 euros si l'automobiliste se sépare de sa vieille voiture datant d'avant 2006 pour en acheter une nouvelle. Cette prime peut aller jusqu'à 2500 euros si l'usager à l'attention de s'acheter un véhicule électrique.

Dépenses

Energie :

Des changements vont s'effectuer également du côté de l'énergie, avec du bon... et du moins bon. Les tarifs sociaux de l'électricité et du gaz seront remplacés par un chèque énergie de 150 euros versé à 4 millions de ménages modestes.

Les ménages précaires auront un an pour l'utiliser afin de régler leurs factures de fioul, GPL ou bois. Cependant, le prix du gaz va flamber avec 6,9% pour le tarif réglementé.

Hôpital :

Le forfait hospitalier augmenter de 2 euros par jour. Le patient devra donc débourser 20 euros par jour pour pour participer aux frais liés à son hospitalisation. Pour les adhérents à une mutuelle, cette hausse sera prise en charge par la complémentaire santé.

Tabac :

Certains fabricants de cigarettes comme les marques Winston ou Camel baissent le prix de leur paquet de 20 centimes à partir du 2 janvier 20118. Mais cette baisse cache une hausse à venir ! En mars 2018, le #Gouvernement prévoit une hausse de 1,10 euro sur chaque paquet de cigarettes.

Carburant :

Mauvaise nouvelle pour les automobilistes ! A la pompe cette année, le plein de carburant coûtera plus cher, soit 7,6 centimes de plus par litre pour la gazole, et 3,9 centimes supplémentaires pour l'essence. Cette hausse survient conformément à la volonté du gouvernement d'aligner la fiscalité du gazole à celle de l'essence.

PV :

Les Procès Verbaux traditionnels de stationnement appelés communément "PV" vont disparaître en faveur du "forfait post-stationnement". Dorénavant, le montant sera librement fixé par les municipalités. Paris devrait, à titre d'exemple, réclamer près de 100 euros par jour aux automobilistes mal garés. Les stationnements gênants ou interdits pris d'assaut par les véhicules étant un fléau dans la capitale française.

#actualités #Finance