Pour ceux et celles qui ont lu mon post précédent, je suis arrivée en France. Et je ne suis même pas morte de froid ! Mais déjà, il y a une grève... Et ce ne sera pas la dernière. Comment va-t-on faire, nous les usagers du RER A ? Pourquoi nous ? Pourquoi la grève ?

Syndicats- Appel à la grève

4 syndicats ont appelé à la grève. 1 train sur deux seulement circulera. Et encore ! Le RER A fera terminus à la Défense et le RER B à la gare du Nord. Les moyens de substitutions seront minimes. Transports en commun ou voiture, ça va donc bouchonner partout. Le mieux est donc de rester chez soi, si on a le choix.

Derrière chaque grève se cache un rêve.

Quel est-il cette fois ? Ce serait plutôt une colère. La grève est contre les "dysfonctionnements récurrents dans l'organisation du travail et méthodes agressives de management". Elle serait aussi un moyen de défendre le service public. Les retards sont trop nombreux. Pour éviter les amendes, la direction a un nouveau système : rendre direct des trains en faisant descendre les passagers, ne pas s'arrêter à une station... Bien sûr, l'usager est mécontent. Et ce sont les conducteurs qui paient.

Côté usagers, on confirme : prendre les transports en commun relève du parcours du combattant. Mais ils ne soutiennent pas la grève pour autant...

Usagers- Appel à la trève

Le RER A est la ligne la plus empruntée d'Europe. Donc, il y aura de la publicité partout. Le RER A, c'est la Défense, Saint-Germain-en-Laye...

Alors on est supposés faire partie du camp des décideurs, des nantis.

Mais contrairement à ceux que croient certains, on n'a pas d'hélico privé. On fait aussi partie du petit peuple. Comment va-t-on faire pour travailler, nous les usagers du RER A et B? Et pour chercher nos enfants à l'école ? Et nos examens ? Pourquoi est-on toujours pris en otage ? Ils dénoncent les dysfonctionnements... en semant la pagaille et en ajoutant du désordre. Ils disent défendre le service public, ... mouais, on a comme un doute. Parce que nous, quand il y a des dysfonctionnements, et il y en a plein, on ne bloque pas tout. On envoie des réclamations, on hurle sur un responsable...

Et si on envoyait tous une lettre à Mme la Ministre des transports ? Avec des embouteillages dans sa boîte aux lettres, elle comprendra, peut-être ? Et si on faisait une marche vers le siège de la R.A.T.P. et de la S.N.C. F. ? Faudrait que les syndicats s'arrêtent de s'en prendre à nous. Et qu'on attaque ensemble les vrais responsables.

Pour entrer et sortir du RER, c'est la galère, tellement c'est bondé. Les problèmes se multiplient. Les grèves aussi. En plus, il y a le sommet climat... Et tout ça par des températures en dessous des moyennes saisonnières ! Pour nous, usagers du RER A, l'hiver va être chaud ! Si nos responsables veulent vraiment lutter contre le réchauffement climatique, ne devraient-ils pas veiller à la qualité des transports en commun ?