L'utilisation du téléphone portable à l'école et au collège est un vrai débat : pour certains cela n'est pas un frein à l'éducation tandis que d'autres veulent les interdire. Ce matin le ministre de l'Éducation a annoncé l'interdiction des téléphones portables à partir de septembre 2018.

Une mesure en application dès la prochaine rentrée

L'interdiction des mobiles à l'école primaire et secondaire était une mesure inscrite dans le programme d'Emmanuel Macron [VIDEO] lors de sa course aux élections présidentielles. Ce dimanche 10 décembre, le ministre de l'Éducation nationale [VIDEO], Jean-Michel Blanquer, a assuré la mise en application de cette mesure.

Les élèves vont donc devoir apprendre à se passer de leur portable dans les établissements où ceux-ci étaient jusqu'alors autorisés.

Invité du Grand Jury, l'homme politique a effectivement déclaré qu'il oeuvrait sur cette mesure.

La mise en place de casiers pour les téléphones portables

En septembre, Jean-Michel Blanquer avait évoqué l'idée de mettre en place des casiers qui se verrouillent. Les élèves y déposeraient leur #Smartphone et pourraient ainsi y accéder sans problème s'il le fallait. Le ministre a reconnu que le téléphone peut s'avérer être nécessaire pour "des usages pédagogiques" ou des cas d'urgences et que celui-ci doit donc rester disponible.

Selon lui, si certains établissements parviennent déjà à bannir les appareils connectés, le fait d'appliquer une mesure nationale ne devrait pas poser trop de problèmes.

"Il y a des collèges qui réussissent à le faire" a-t-il dit au micro du Grand Jury.

C'est aussi pour la santé des enfants

Enfin, le ministre [VIDEO] a insisté sur l'importance de cette décision pour la santé. Pour lui, les enfants ne devraient pas être exposés aux écrans avant l'âge de sept ans. Les appareils électroniques occupent très souvent une place importante dans la vie des jeunes enfants et cela a des conséquences sur leur santé. Une utilisation régulière ou intensive représente un réel danger, d'autant plus que ces appareils dégagent des ondes qui sont néfastes. De graves troubles de l'attention ainsi que des troubles du comportement sont observés chez des enfants de plus en plus petits. Ils ne savent parfois plus entrer en contact avec les autres, que ce soit leur famille ou même leurs camarades, ce qui inquiète les médecins et professionnels. C'est donc un message pour la santé des enfants qu'a aussi voulu délivrer l'homme politique. #Education #Enfance