Mardi, Édouard Philippe a mis en avant la volonté de faire baisser le nombre de morts sur la Route en annonçant une série de mesures. Des annonces qui font suite à une hausse du nombre de morts sur la route en 2016, avec un chiffre approchant les 3500 personnes tuées. Des chiffres en hausse par rapport aux années précédentes mais qui ne sont en aucun cas comparables à ceux qu'à pu connaître la France il y a plusieurs décennies, lorsque la sécurité routière n'en était qu'à ses balbutiements.

Plus de 18 000 morts sur les routes en 1972

Le nombre de personnes tuées sur la route est mesuré depuis 1950, et le record date de 1972.

Cette année-là s'était avérée particulièrement meurtrière avec 18 034 personnes tuées sur les routes. Il a ensuite fallu attendre le début des années 1990 pour voir le chiffre passer sous la barre symbolique des 10 000 tués. Progressivement, grâce à l'amélioration de la sécurité routière [VIDEO] mais aussi aux progrès technologiques et de sécurités effectués concernant les véhicules, la barre est passée sous les 5000 il y a environ dix ans. Le gouvernement espère qu'avec cette série de mesures, la baisse soit encore plus rapide et significative qu'elle ne l'a été depuis quarante ans.