8h15 ce matin devant la caserne de Varces-Allières-et-Risset, un homme a foncé en voiture sur un groupe de Militaire qui faisait son jogging. Cette caserne accueille l'état-major de la 27ème BIM, le 93ème régiment d'artillerie de montagne (RAM) et le 7e bataillon de chasseurs alpins (BCA).

Publicité
Publicité

Elle regroupe ainsi plus de 2 000 hommes et femmes. Les militaires ont su réagir à temps et aucune personne n'a été blessée. Les informations qu'ils ont pu recueillir à permis une interpellation rapide. La voiture ainsi que plusieurs personnes ont été interpellés comme l'a indiqué la Police National sur son compte Twitter.

Isère : un homme fonce en voiture sur des militaires. Aucun blessé à déplorer

Il est un peu plus de 8 heures ce matin. Alors que tout est calme dans la petite ville de Varces-Allières-et-Risset, le pire a été évité.

Une voiture fonce sur des militaires en plein footing en Isère - actu.fr
Une voiture fonce sur des militaires en plein footing en Isère - actu.fr

En effet, un groupe de militaire qui faisait son jogging a été la cible d'une voiture qui a foncé sur le groupe. Grâce à leur efficacité, les militaires ont su se mettre à l'abri et prendre les informations nécessaires pour retrouver le fugitif et ça voiture. Alain Didier, le chef d'état-major de la 27e BIM a souligné devant la presse leur « très bonne réaction ».

Quelques minutes auparavant, l'homme aurait insulté un premier groupe de militaire qui faisait eux aussi leur footing. Puis il a invectivé un deuxième groupe composé de quatre chasseurs alpins avant de leur foncer dessus. D'après le parquet de Grenoble qui a été saisi, cet homme aurait "une vive rancœur envers les militaires". Le parquet anti-terroriste n'a pas été saisi, car les motivations de l'homme sont pour l'heure inconnues. Quelques jours après l’assassinat d'Arnaud Beltrame, cet acte a une résonance particulière.

Publicité

Isère : deux interpellations, la voiture retrouvée

Après avoir sécurisé la zone, les recherches ont été lancées de suite afin de retrouver l'homme, sa passagère et la Peugeot 208 qu'il conduisait. D'après la police, cette voiture était équipée de fausses plaques d’immatriculation puisque ces dernières ne correspondaient pas à la description du véhicule.

Un premier homme a été interpellé ce midi à Grenoble. Il a été retrouvé en état d'ébriété sur la banquette arrière de la voiture avec 3 autres personnes.

Les vérifications étaient en cours afin de savoir s'il était le conducteur de la voiture. La propriétaire de la voiture a aussi été interpellée. Il s'agit probablement de la passagère qui était présente au moment des faits.

Lire la suite