Le fichier judiciaire automatisé des auteurs d'infractions sexuelles ou violentes (FIJAIS ou FIJAIV) a été créé par la loi Perben du 09 Août 2004, sous le gouvernement de Jean-Pierre Raffarin et la présidence de Jacques Chirac. Publié dès le lendemain au Journal Officiel, le texte a été déclaré conforme à la Constitution, et validé par la Cour européenne des Droits de l'Homme.

Son objectif est de recenser les délinquants sexuels déjà condamnés en France au sein d'un même fichier, afin d'accélérer leur localisation, faciliter leur identification, et prévenir ainsi la récidive.

Dans certains cas, les personnes pour qui un non-lieu ou un acquittement a été déclaré, par exemple à cause de troubles mentaux, y sont également listées.

Sont considérés comme délinquants sexuels, les individus ayant fait l'objet de condamnations pour meurtres, viols, agressions, diffusion de messages pédo-pornographiques ou sexuels accessibles par des mineurs, corruption et recours à la prostitution de personnes âgées de moins de 18 ans.

Lors de son entrée en vigueur, le FIJAIS affichait déjà plus de 20.000 personnes inscrites. Le chiffre a ensuite bondi pour dépasser les 43.000 à la fin de l'année 2008.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite