Dans la matinée du 20 avril, les CRS ont évacué le site universitaire de Tolbiac (Paris). Occupée par les étudiants qui s'opposent à la nouvelle réforme de l'accès aux études supérieures depuis le 26 mars, cette tour de 22 étages a été vidée sans grande résistance. Toutefois l'ampleur des dégâts est énorme et le site reste fermé pour une remise en l'état. Alors comment les étudiants vont passer leurs examens et leurs partiels ?

Facs occupées, examens reportés

Actuellement 12 établissements d'enseignement supérieur sont bloqués ou occupés les étudiants en lutte contre la loi ORE. Si la réforme espère réduire le taux d'échec en 1ère année de fac, pour ses détracteurs, elle reviendrait à faire une sélection dans les candidatures des bacheliers.

Après avoir exprimé son "immense soulagement" après l'évacuation de son site, Georges Haddad, le président de l'université Paris-1 Panthéon-Sorbonne, a déclaré que "les examens se passeront dans les meilleures conditions possibles." Les examens et les partiels sont donc maintenus à Tolbiac. Pourtant les enseignants mobilisés de Lille et de Paris-1 ont annoncé qu'ils ne mèneraient pas les examens tant que la loi Vidal était en vigueur. Pour les examens prévus cette semaine à Metz et Nancy, ils auront bien lieu en étant reprogrammés ailleurs.

Ne manquez pas notre page Facebook!