D'après l'étude menée par l'agence, environ 1 million de « fumeur quotidien » ont arrêté de fumer l'an dernier. Même si la définition de « fumeur quotidien » reste large ( 1 à 13 cigarettes par jour ), les résultats sont encourageants.

En 2016 le nombre de consommateurs en France métropolitaine était de 29,4%. L'année suivante il est de 26,9%. Les personnes les plus touchées par cette baisse sont les jeunes et les personnes ayant des difficultés financières.

Les jeunes les plus touchés

Cette tranche d'âge est plus susceptible d'être touchée par le tabagisme quotidien. En 2017, 6 jeunes sur 10 ; environ 60% ; déclaraient avoir fumé au moins une cigarette dans leur vie et 34% disaient avoir fumé au minimum une cigarette 30 jours avant d'être questionné.

Entre 2014 et 2017 il y a eu une chute spectaculaire de consommateur régulier chez les lycéens. On note une baisse de 23%. Cette baisse est due à un important dispositif de lutte anti-tabac mené par le gouvernement. Des campagnes de sensibilisation et de prévention ont été menées au près des adolescents du secondaire. Les lycées techniques restent les plus concernés car les élèves perçoivent moins les dangers du tabac.

Les fumeurs défavorisés fument moins

Pour la première fois depuis les années 2000, les fumeurs défavorisés sont concernés par cette baisse. En 2017, 34% fumaient chaque jour contre 38% en 2016. Le tabac est un facteur d'inégalité , il représente une part du budget des personnes défavorisées.

Avec l'augmentation des prix, cette part augmente et devient un véritable fardeau.

De nombreuses solutions

Le Ministère de la Santé a trouvé différents moyens pour faire baisser la consommation. Des substituts aux cigarettes sont maintenant en vente ( patch, pastilles...). Les prix oscillent entre 50 et 150 euro.

Le résultat est positif, le vente de traitement pour se sevrer augmente de 28%. Ces substituts sont aussi remboursés par la Sécurité Sociale, ils sont vendus au même titre que des médicaments normaux. Les paquets deviennent des paquets neutres, les marques ne sont plus mise en avant.

La lutte contre le tabagisme est une priorité du Ministère de la Santé.

Le but principal étant de faire passer le paquet à 10 euro en 2020. Même si les résultats sont encourageants, il ne faut pas oublier que 73 000 Français meurent chaque année à cause du tabac. Nous rappelons que l'Agence de Santé Publique de France a mis en place une application, un site web et un numéro ( 38 39 ) pour aider toutes personnes ayant besoin d'aide.

Ne manquez pas notre page Facebook!