Simone Veil entre un peu plus dans l'Histoire de France. La survivante de l'Holocauste et icône des droits des femmes reçoit en effet le rare honneur d'être enterrée au Panthéon, ce dimanche, un an et un jour après sa mort à l'âge de 89 ans. En 2017, la mort de Simone Veil avait provoqué une vague d'émotion à travers le pays, des milliers de personnes signant une pétition demandant au président Emmanuel Macron de l'enterrer aux côtés des plus illustres dignitaires de l'histoire française.

Publicité
Publicité

Demande acceptée par le président de la République. Elle n'est que la cinquième femme inhumé au monument sur la rive gauche de la Seine, et sera accompagnée de son mari Antoine, un haut fonctionnaire décédé en 2013. « Maman n'a jamais pensé qu'elle serait placée au Panthéon, le seul du couple qui a imaginé qu'elle entrerait au Panthéon était notre père », a déclaré Jean.Voile, le plus âgé de leurs trois fils, sur l'antenne de Cnews. « Il disait souvent en rigolant ...

Simone Veil repose désormais au Panthéon
Simone Veil repose désormais au Panthéon

qu'il était hors de question de les séparer après 67 ans de vie commune ». Simone Veil avait 16 ans seulement lorsqu'elle a été déportée en 1944 à Auschwitz pendant l'Holocauste, lorsque sa mère, son père et son frère ont été tués. Elle a su réchapper de cet enfer.

Seulement la cinquième femme au Panthéon

Après son retour, elle est devenue une militante infatigable pour les droits des femmes et la réconciliation européenne, assurant sa plus grande victoire politique en 1974 en convainquant le parlement de légaliser l'avortement en dépit d'une opposition farouche.

Publicité

Elle est également devenue la première présidente élue du Parlement européen en 1979, un poste qu'elle a occupé pendant trois ans. Autant de fonctions et de combats qui lui ont permis de bénéficier tout au long de sa vie d'un statut unique, faisant l'unanimité chez la très grande majorité des Français. Le transfert des restes de Simone Veil au Panthéon a débuté vendredi, lorsque son cercueil et celui de son mari ont été exhumés au cimetière de Montparnasse.

Leurs cercueils ont ensuite été exposés pendant deux jours dans la crypte du Mémorial de l'Holocauste au centre de Paris, que Simone Veil a d'ailleurs aidé à fonder. Ce dimanche matin, le cortège funèbre est escorté par les gardes républicains. Les porteurs transporteront les cercueils dans la rue Soufflot, marchant sur un tapis bleu, « la couleur de la paix, des Nations Unies et bien sûr de l'Europe », selon l’Élysée.

Simone Veil saluée par Emmanuel Macron

Le Chant des déportés sera notamment entonné lors de cette cérémonie.

Publicité

Le président Emmanuel Macron, accompagné de son épouse Brigitte et de dizaines de responsables français, prononcera un discours suivi d'une minute de silence. « Vous avez apporté dans nos vies cette lumière qui brûlait en vous et que personne ne pourrait jamais emporter », avait déclaré Macron lors de ses funérailles l'année dernière. La Marseille sera ensuite interprété par la soprano américaine Barbara Hendricks. Les cercueils resteront en état jusqu'à lundi et l'entrée au Panthéon sera gratuite du 1er au 8 juillet.

Publicité

Simone Veil a déjà reçu des funérailles d'État et des pièces commémoratives de deux euros entreront en circulation en juillet avec des timbres-poste portant son image. Le mois dernier, Paris a renommé en son honneur une station de métro "Europe - Simone Veil". Preuve que la France et la ville de Paris pensent encore beaucoup à Simone Veil et à son œuvre. Son combat pour l'Europe fait notamment fortement écho à l'actualité, alors que l'Union européenne est en pleine crise sur la question migratoire. Dans une telle situation, Simone Veil est sans doute une référence pour Emmanuel Macron.

Lire la suite et regardez la vidéo