L'Humanité vit à crédit pour cette année 2018. En effet, à compter de ce 1er août, l'Humanité a consommé plus de ressources que la planète ne peut en renouveler sur une année. C'est le fameux « jour du dépassement », atteint cette fois plus tôt que jamais auparavant. L'an dernier, c'est le 2 août que ce fameux seuil avait été atteint. En atteignant ce cap si tôt dans l'année, cela signifie qu'en tant qu'espèce, nous utilisons actuellement les ressources de la nature environ 1,7 fois plus vite que les écosystèmes de la planète peuvent les régénérer, grâce à nos taux de consommation et à une population croissante.

Une situation alarmante qui se détériore

La journée de dépassement est calculée par Global Footprint Network, un organisme de recherche international qui observe l'utilisation par l'humanité de matériaux naturels, ainsi que les dommages environnementaux qu'ils causent. Mathis Wackernagel, chef de l'organisation, a déclaré que « les incendies font rage dans l'ouest des États-Unis. À l'autre bout du monde, les habitants du Cap ont dû réduire de moitié la consommation d'eau depuis 2015.

Ce sont des conséquences de la destruction du budget écologique de notre seule et unique planète ». Jusqu'en janvier prochain, l'Humanité vit donc à crédit.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite