Chaque 1er janvier, ou tout autre premier jour de chaque mois, les changements sont de mise. Des modifications et évolutions qui concernent de nombreux domaines de la vie quotidienne, comme le logement, l'immobilier, le prix des ressources naturelles ou encore la santé. Ce dernier domaine est d'ailleurs au cœur de l'actualité ce 1er août, puisque l'un des principaux changements en vigueur concerne le déremboursement de certains médicaments liés au traitement de la maladie d'Alzheimer.

Jusque-là, quatre médicaments bien précis, en l'occurence l'Aricept, l'Ebixa, l'Exelon et le Reminyl étaient remboursés à hauteur de 15% par l'Assurance maladie. Depuis ce mercredi 1er août, ce n'est plus le cas. L'efficacité de ces quatre médicaments concernant la maladie d'Alzheimer a été jugée comme faible, d'où cette décision. Cela devrait en outre permettre à l'Assurance maladie de gagner près de 100 millions d'euros, soit le coût annuel du remboursement de ces quatre médicaments.

Une décision plutôt accueillie positivement, d'autant que les quatre médicaments en question ont présenté des effets secondaires indésirables chez de nombreux patients, en particulier des troubles digestifs et cardiovasculaires.

Le gaz en hausse, l’électricité en baisse

Véritable marronnier des différentes hausses ou baisses de tarifs, le prix du gaz évolue également. Cette fois, à l'occasion de ce 1er août, c'est à la hausse que partent les tarifs appliqués par Engie.

La hausse est légère, de 0,2% par rapport au mois de juillet. Mais le prix reste tout de même assez haut, puisque le mois précédent avait connu une hausse très importante du prix du gaz. Le gaz pour la cuisson augmente lui de 0,1%, tandis que le chauffe au gaz grimpe de 0,2%. Cependant, pas sûr que les ménages français se chauffant au gaz y aient beaucoup recours actuellement, tant la France est frappée un peu partout par une importante vague de chaleur.

Concernant l’électricité, il y a une bonne et une mauvaise nouvelle : la baisse est de 0,5% pour les particuliers... mais pour les petits professionnels, la hausse est de 1,1% en ce début de mois d'août. Autre hausse, celle concernant le salaire des gardes d'enfants à domicile. Le chiffre brut horaire passe de 9,98€ à 10,21€. Les infirmières libérales bénéficient également d'une revalorisation salariale, avec une majoration passant de 8 à 8,50€ lors des dimanche et jours fériés.

L'encadrement des loyers en vigueur jusqu'en 2019

L'actualité immobilière est également au cœur des ces évolutions du 1er août. Ainsi, l'encadrement des loyers, déjà en vigueur dans de nombreuses grandes villes du territoire, est reconduit jusqu'au 31 juillet 2019. Les villes concernées font parties de 28 « zones tendues » et les logements concernés sont destinés à la location pour usage en tant que résidence principale.

Paris est notamment concerné par le renouvellement de cet encadrement des loyers. Enfin, la dernière modification principale de ce mercredi 1er août 2018 concerne le décret sur les armes, destiné aux chasseurs. La catégorie D1, auparavant en vigueur, disparaît. Désormais, les armes qui étaient concernées par cette classification notamment les fusils de chasse à un coup par canon lisse, passent en catégorie C.

Autre modification, désormais, ce sont désormais uniquement les armes vendues par un professionnel, qu'elles soient d'occasion ou neuve, qui peuvent être livrées directement au domicile de l'acheteur. Autant de modifications auxquelles les personnes concernées vont devoir rapidement s'habituer, puisque ces nouvelles réglementations et changements entrent en vigueur dès ce mercredi 1er août.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite