Cela va faire maintenant trois jours que la jeune Cassandra, 14 ans, est portée disparue. Vendredi 2 novembre, l'adolescente était attendue chez sa grand-mère à Carquefou, en Loire-Atlantique. Elle ne s'y est jamais rendue.

Les dernières images d'elle ont été filmées à la station de tramway, place du Commerce, dans le centre-ville de Nantes. Les caméras de vidéosurveillance ont perdu sa trace à 18h15.

Les proches de Cassandra n'ont depuis plus de nouvelles. Au moment de sa disparition, la jeune fille portait une combinaison noire, un t-shirt blanc, un blouson rouge et un sac à dos. Les gendarmes mènent depuis ce jour des investigations dans l'espoir de retrouver Cassandra.

Ce lundi, la famille n'a toujours aucun signe de vie de la jeune fille. Cassandra mesure 1,54m, elle a les yeux marrons et les cheveux châtains, frisés, mi-longs.

Toutes les personnes susceptibles d'avoir des informations sont priées de contacter la gendarmerie de Carquefou au 02.40.50.87.17 ou d'appeler le 17 au plus vite.

L'importance des appels à témoins

En août 2018, deux adolescents avaient quitté leur internat des Apprentis D'Auteuil, près de Clisson. Loeyla 12 ans et Michael 13 ans faisaient l'objet d'une "disparition inquiétante". L'appel à témoins lancé par la Gendarmerie de Rezé avait permis de retrouver le garçon le jour même, à la Gare du Pallet, en Loire-Atlantique.

Ne manquez pas les dernières informations!
Cliquez sur le sujet qui vous intéresse le plus. Pour ne rien manquer, nous vous tiendrons informé des dernières informations sur le sujet.
Femmes

Quant à Loeyla, elle avait finalement été repérée deux jours plus tard grâce à une passante qui l'avait reconnue.

À cette occasion, la gendarmerie de Loire-Atlantique avait remercié le département sur son compte Facebook pour sa mobilisation. "Suite à l'appel à témoins, une femme a reconnu la jeune fille en bonne santé à Angers et a contacté la gendarmerie. Félicitations pour l'excellente réaction de cette passante".

Disparitions en cours

En moyenne, 5 enfants sont portés disparus toutes les heures. En 2016, 49 347 mineurs étaient enregistrés au fichier des personnes disparues. Si la grande majorité des disparitions (48 156) sont des fugues, il faut parfois des années avant que les parents ne revoient leurs enfants. Pour 497 enfants, il s'agit souvent d'enlèvements commis par un parent ou un tiers. Et 687 font l'objet de disparitions inquiétantes, c'est-à-dire que les éléments ne permettent pas de déterminer la cause de la disparition.

Sans oublier, le nombre inconnu de tous ces enfants qui n'ont jamais été retrouvés...

En 2007, un numéro d'urgence a été instauré : le 116 000. Toute famille peut signaler la disparition d'un mineur immédiatement via ce numéro.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite