Publicité
Publicité

Eshchar Ben Shitrit, jeune Israélien originaire de Nataf et passionné de technologie, a créé début 2018 la société "Jet Eat".

Anciennement grand carnivore, c'est après avoir pris conscience des souffrances générées pour son propre plaisir gustatif qu'il a décidé de faire profiter de ses connaissances pour sauver des vies.

Il souhaitait pouvoir produire, grâce à son innovation, des substituts de viande entièrement cruelty free, confectionnés à base de plantes, et bien sûr, uniquement avec des produits naturels et bons pour la santé.

La société compte déjà 5 employés à temps plein, et compte bien continuer à se développer. Ils espèrent lancer leurs produits révolutionnaires d'ici 2020.

Israël à la pointe en matière d'alimentation numérique

En 2017 déjà, des chercheurs de l’entreprise de développement et de recherche Yissum, de l'Université Hébraïque de Jérusalem, avaient tenté de créer une technique d’impression 3D.

Advertisement

En utilisant ce que l'on appelle de la "nano-cellulose", il souhaitait produire des repas nutritifs, accessibles aux particuliers aussi bien qu'aux restaurateurs. Il n'avait malheureusement réussi à imprimer que de la pâte, sans parvenir à mettre au point un repas complet.

La viande imprimable, un défi technologique de haut niveau à relever

Comme l'explique Eshchar Ben Shitrit à "The Time of Israël" : "La viande se caractérise par quatre composants : le muscle, le gras qui s’y trouve, la myoglobine et un tissu connectif."

Il précise également que c'est donc une matrice complexe à reproduire, et qu'il lui a fallu, à lui et son équipe, faire de nombreuses recherches pour parvenir à découvrir les formules parfaites.

Le résultat n'est pourtant pas parfait ! S'il est assez satisfait par le goût et la texture de son produit, il reste modeste en s'excusant que le résultat ne puisse reproduire exactement la même consistance qu'un vrai plat de viande.

Advertisement

Une révolution à venir dans le monde de l'alimentation vegan ?

De plus en plus de consommateurs prennent chaque jour conscience de l'enjeu capital que représente la diminution de la consommation de viande dans le monde, et ce autant pour abroger les souffrances animales inutiles, mais aussi surtout pour protéger notre environnement et notre santé.

Illustrant parfaitement l'évolution de nos habitudes de consommation, Israël a connu une augmentation significative du nombre de personnes se revendiquant "vegan" ces dernières années, et qui ont donc adopté un régime 100% sans POA (sans Produits d'Origines Animales)

Il ne reste donc plus qu'à espérer que cette belle idée va continuer à pouvoir se développer et se perfectionner, poussée par différents investisseurs fortunés et motivés, et que la technologie viendra enfin se mettre au service de la vie, et non le contraire !