Publicité
Publicité

Jonathann Daval s'est rendu au tribunal de Besançon ce matin, aux alentours de 9h pour une confrontation avec sa belle-famille. Principal suspect du meurtre de sa femme, Alexia, l'informaticien de 34 ans, maintiendra-t-il sa version du "complot familial" ?

Le corps sans vie d'Alexia Daval a été retrouvé le 30 octobre 2017, deux jours après que son mari ait signalé sa disparition. L'homme éploré avait finalement avoué avoir tué sa femme accidentellement lors d'une dispute conjugale.

Mais en juin dernier, Jonathann Daval est revenu sur ses aveux et accusait son beau-frère d'être le meurtrier. L'altercation menant à la mort d'Alexia, se serait passée au domicile de la belle-famille, qui aurait alors conclu un "pacte secret".

Advertisement

Ces accusations, il les a maintenues la semaine dernière lors de son interrogatoire devant le juge d'instruction.

Ces déclarations n'ont pour autant pas inquiété les proches d'Alexia, qui ont conservé leur statut de partie civile. En revanche, ils avaient fait une demande de confrontation. Isabelle et Jean-Pierre Fouillot, les parents de la victime, ainsi que sa sœur Stéphanie et son mari Grégory Gay, sont arrivés ce matin au tribunal de grande instance de Besançon.

Confrontations successives

L'avocat de la famille Fouillot espère que cette confrontation fera "bouger les lignes". C'est la deuxième fois en une semaine, que le suspect Jonathann, incarcéré depuis fin janvier se retrouve face au juge d'instruction Rodolphe Uguen-Laithier. C'est également la première fois que l'homme va se retrouver nez à nez avec son ancienne belle-famille depuis ses aveux.

Advertisement

Les proches d'Alexia devaient être confrontés successivement au suspect, ce matin à partir de 9h.

La mère et le frère de Jonathann ont également fait le déplacement. Même s'ils ne pourront pas le voir, sa mère, stressée, souhaitait "soutenir son fils par la pensée". L'avocat des parents d'Alexia estime que cette confrontation sera un tournant décisif dans cette affaire. Selon Me Jean-Marc Florand, ce sera sans doute la dernière chance de connaître enfin la vérité. Pour la défense, on s'attend à un moment clé, "lourd en tension émotionnelle".

Quelles issues pour ces confrontations ?

En réalité, il ne s'agira pas réellement d'un face-à-face. Jonathann et les membres de sa belle-famille seront côte à côte, séparés par leurs avocats respectifs. Ils feront face au juge d'instruction qui les interrogera. D'après l'Est Républicain, deux issues sont possibles : ou Jonathann consent à dire la vérité, ou rien ne se passe. Quoi qu'il en soit, selon une source judiciaire, l'ensemble des éléments de l'enquête convergent vers le principal suspect.

Pour autant, il subsiste encore des interrogations au sujet du meurtre d'Alexia.

Ses relations avec son mari sont floues et les circonstances dans lesquelles son corps a été calciné sont inconnues. Dernièrement, des analyses toxicologiques [VIDEO] ont également révélé que la jeune femme avait ingéré des somnifères et un antalgique opiacé avant sa mort. Ce qui est sûr, c'est qu'il n'y aura pas de reconstitution des faits, mais Jonathann pour être amené sur les lieux du crime.