Vers 2h du matin, un homme âgé de 30 ans a été abattu dans le XXe arrondissement de Paris, dans la nuit de samedi à dimanche. L'homme se trouvait rue de la Plaine lorsqu'un individu cagoulé lui a tiré dessus avec un fusil-mitrailleur, selon plusieurs témoins. L'homme n'était qu'à quelques mètres de la victime, laissant derrière lui une trentaine de douilles de calibre 7.62.

L'une des balles a traversé la vitre arrière d'une voiture qui circulait. Par miracle, aucun autre mort n'est à déplorer.

Ne ratez pas les dernières informations Suivez la chaîne Mode

La victime, originaire de la cité de la marine bleue à Marseille, était répertoriée dans les services de police. Elle était connue pour trafic de stupéfiants et meurtre. Les enquêteurs privilégient la piste du règlement de comptes. [VIDEO]

D'après LCI, le tireur était accompagné d'un autre homme.

Ils auraient fait le déplacement de Marseille spécialement pour la victime. Alors que celle-ci se trouvait dans sa voiture, stationnée, elle s'est fait tirer dessus avec une kalachnikov. L'homme est mort sur le coup et a reçu 20 balles.

Troisième règlement de comptes à Paris

L'enquête a été saisie par la Brigade criminelle de la police judiciaire de Paris. Depuis début octobre, il s'agit du troisième règlement de comptes, la victime étant le 4e mort de ce type d'affaires. Le 8 octobre 2018, Sophiane H. une figure emblématique du grand banditisme a été tuée de plusieurs balles dans le corps.

L'homme âgé d'une quarantaine d'années, était soupçonné d'avoir réalisé plusieurs braquages à main armée et de fourgons blindés. Après plusieurs années de cavale, il avait été arrêté en 2004. Ce soir-là, Sophiane H.

se trouvait au volant d'un Smart accompagné d'un autre homme. Deux individus en deux-roues les ont alors pris pour cible et ont commencé à tirer. Plusieurs personnes ont notamment témoigné des détonations en rafale qui sont survenues vers 6h ce matin-là. Si Sophiane H. est décédé, l'homme qui l'accompagnait a été grièvement blessé.

L'affaire Mohamed B.

Le 16 octobre dernier, un homme de trente ans s'est également fait tuer au volant de son 4 x 4. Les auteurs de ce crime se trouvaient en scooter et roulaient en direction de la place du marché. L'un des passagers du deux-roues a alors sorti une arme et s'est mis à tirer en direction de la Porsche Cayenne. Deux balles ont touché la victime, Mohamed, à la tête.

Même si le défunt avait un casier judiciaire, il ne s'agissait pas d'un grand criminel. Il avait même été acquitté devant une cour d'assises [VIDEO] pour violence ayant entraîné une infirmité. Le 1er décembre 2012, son petit frère avait été tué devant la maison familiale, selon une connaissance de la famille, il aurait été assassiné par erreur.