Hier soir avait lieu la rencontre entre le PSG et Anderlecht comptant pour la troisième journée de la phase de poule de Ligue des champions. Paris n'a pas fait dans le détail [VIDEO] et est allé s'imposer sur le large score de 4 buts à rien. Un tableau d'affichage plaisant mais qui masque en réalité les failles défensives des joueurs d'Emery. Heureusement pour eux, ils peuvent compter depuis quelques matchs sur un Alphonse Areola en grande forme. Longtemps critiqué pour ses erreurs d'appréciation et ses relances hasardeuses, le jeune espoir français semble avoir enfin marqué les esprits. Il est l'un des hommes du match d'hier, contribuant largement au succès de son équipe par le biais de parades décisives en première période.

Ligue de champions : Areola sort le grand jeu

Alors que Paris venait d'ouvrir le score face à Anderlecht par l'intermédiaire de Kylian Mbappé à la troisième minute, le PSG s'enfonce ensuite pendant près d'une demi-heure dans une forme d'apathie et multiplie les errances techniques. Abandonné à plusieurs reprises par sa défense, Alphonse Areola s'est mué en forteresse à lui tout seul. Exemplaire, il réalise pas moins de six arrêts décisifs lors de ce véritable trou d'air des parisiens [VIDEO]. Il écoeure successivement les attaquants adverses et évite que le match prenne un autre tournant alors qu'Anderlecht semblait sur le point d'égaliser. Avec cette performance remarquable le gardien tricolore fait taire ses détracteurs et donne du grain à moudre à son rival au poste l'allemand Kevin Trapp.

Le PSG tient enfin son numéro 1

Sans qu'Emery n'établisse clairement de hiérarchie entre les deux prétendants aux cages, Alphonse Areola a tout simplement pris le pouvoir de lui-même en démontrant une solidité que nous ne lui connaissions pas jusque-là.

Une statistique étonnante vient le conforter dans ce nouveau rôle de tôlier : Paris est la seule équipe à ne pas avoir encaissé de but lors des trois premiers matchs. Mieux, sur les seize tirs cadrés qu'il a essuyé, Areola n'en a laissé passer aucun. C'est une nouvelle certitude pour le PSG qui après avoir échoué à recruter cet été des pointures au poste comme Jan Oblak (Atletico Madrid) et Pepe Reina (Naples) peut se rassurer sur cette question. C'est également une nouvelle donne de bonne augure pour l'équipe de France et son sélectionneur Didier Deschamps qui peut envisager tranquillement l'avenir. Reste donc à éprouver cet état de forme remarquable et remarqué sur la longueur pour le jeune parisien.