Voilà maintenant deux ans que Karim Benzema n'a plus été convoqué en équipe de France par Didier Deschamps. S'il est toujours mis en examen dans l'affaire de la sextape, l'homme aux 81 sélections paie ses prestations en demi-teinte au Real Madrid (9 matches, 2 buts), mais aussi ses sorties peu amènes avant l'Euro [VIDEO], qui ont creusé une plaie profonde que Noël Le Graët et Didier Deschamps (directement visé par le joueur), n'ont pas encore pansée.

Souvent invité à s'exprimer sur ce dossier brûlant, le président de la Fédération française de football en a remis un couche, ce mercredi dans Team Duga : "Il faudrait être aveugle ou sourd pour ne pas comprendre que Benzema sera difficilement sélectionné". Le sort international du n°9, classé seulement 25e au classement du Ballon d'or, est désormais scellé.

Giroud, Griezmann et M'Bappé hantent Benzema

Sportivement parlant, Karim Benzema fait pourtant tout pour montrer qu'il est digne du maillot frappé du coq. Le lieutenant modèle de Cristiano Ronaldo a récemment bonifié ses statistiques européennes, en devenant le meilleur buteur français de l'histoire de la Ligue des champions (53 réalisations, devant Thierry Henry). Ce n'est pas suffisant pour reconquérir l'estime de Didier Deschamps. Aux yeux du staff tricolore, "KB" est rattrapé - voire dépassé - par plusieurs réalités.

À 29 ans, il n'a jamais vraiment séduit en sélection. Pire, ses statistiques (0,33 but/match) sont inférieures à celles d'Olivier Giroud (0,42 but/match), lequel reste sur 9 buts en 16 capes depuis l'Euro. Aux yeux de Deschamps, le Gunner est clairement incontournable !

Pour ne rien arranger, la confirmation du talent d'Antoine Griezmann [VIDEO] et l'éclosion des Dembélé, M'Bappé, Martial et autre Coman pourraient précipiter la fin de carrière internationale de Benzema. Ce que l'intéressé refuse d'évoquer ouvertement. "Le Mondial ? J'y crois toujours (...). Après, ça fait deux ans et demi que je ne suis plus en équipe de France...", lâchait-il sur Canal +, un brin amer, il y a quelques semaines. "Il sait très bien ce que je pense", a asséné Noël Le Graët, mercredi sur RMC. Une phrase lourde de sens.

Un retour de Benzema en Bleu, une éventualité

La relation tumultueuse entre Benzema et l'équipe de France pourrait donc se terminer par un divorce sans consentement mutuel. Objectivement, il y a de quoi s'interroger.

"KB 9" n'a pas marqué 292 buts dans sa carrière par hasard ! Or, l'attaquant formé à l'OL appartient à une génération 87 incomprise, souvent décriée (à juste titre) pour son manque de constance et de rigueur au plus haut niveau. Pour ses écarts aussi. Si un retour du Madrilène chez les Bleus [VIDEO] semble aujourd'hui utopique, le natif de Bron conserve un mince espoir de sortir de l'impasse. Cet espoir a un nom : Zinedine Zidane.