Ultra dominateur durant le premier quart de la rencontre, l'OM s'est laissé attendrir et déborder par une équipe de Toulouse qui a crânement joué sa chance, et qui a cru voir d'un bon œil l'enchaînement des matchs de leurs adversaires, délicat à assumer pour le physique des joueurs. Mais c'était sans compter sur un grand Steve Mandanda, et un Konstantinos Mitroglou bien avisé. L'Olympique de Marseille s'est imposé à Toulouse ce dimanche 11 mars, 2 buts à 1, et conserve la 3ème place de la Ligue 1. L'entraîneur du club, Rudi Garcia [VIDEO], s'est exprimé peu après la fin du match, et a salué la performance collective de ses hommes, mais aussi adressé les bons points à certains d'entre eux.

Rudi Garcia, heureux pour Mitroglou

Plus incisifs et plus tranchants, les Marseillais ont ouvert le score grâce à Lucas Ocampos, qui a su profiter de l'hésitation et de la panique de la défense toulousaine pour ouvrir le score dès la 10ème minute de jeu. Quelques minutes plus tard, un sublime arrêt de Laffont empêche les siens d'être menés 2-0. Cruel pour l'OM, le TFC a égalisé sur sa première occasion, moins de dix minutes après. Sur le centre de Sylla, Sakai s'est fait devancer et n'a pu empêcher le Congolais Mubele Ndombe d'inscrire son premier but de la saison en Ligue 1. En seconde période, et quelques instants après son entrée en jeu, Dimitri Payet a offert le ballon de la victoire à Konstantinos Mitroglou... héros d'un soir ! 35 secondes après être entré sur la pelouse du Stadium (le remplaçant le plus rapide du championnat cette saison), le Grec s'est offert son quatrième but en Ligue 1.

"C'est vraiment une victoire collective, a réagi Rudi Garcia [VIDEO]. On a montré du caractère, on a montré du jeu. On a bien démarré. Les 20 premières minutes, où on aurait dû mener 2-0. Puis on a affiché un état d'esprit de très haut niveau. La victoire est venue du banc de touche, ça prouve que tout le monde est important."

Sur Mitroglou, entré en jeu à moins d'un quart d'heure de la fin de la rencontre, le technicien a reconnu l'importance capitale de son but, à tous les niveaux : "Ce n'est que mieux. Ça va vraiment lancer sa saison. Ce soir, c'est un peu le sauveur." Le Grec appréciera sans aucun doute le compliment.

Enfin, Rudi Garcia n'a pas oublié de rendre hommage à l'un des grands artisans de la très bonne saison de l'OM, son gardien Steve Mandanda : "Je n'oublie pas que Steve a fait au moins deux arrêts de grande classe." Le portier a su s'imposer avec talent face à Imbula, Gradel et Sanogo.

Avec cette victoire, les Phocéens gardent leur joli petit matelas d'avance de 5 points sur le rival lyonnais. De bon augure avant la grosse semaine qui attend les Olympiens, lors de laquelle ils affronteront Bilbao en Espagne jeudi, puis l'OL au Vélodrome dimanche.