La France, représentée par une équipe de 12 athlètes, est pour le moment deuxième au classement des médailles des Jeux Paralympiques, derrières les Etats-Unis -neuf médailles dont 4 en or-.

Samedi, la skieuse Marie Bochet, porte drapeau de la délégation et quinze fois championne du monde remporte l’or en descente. Benjamin Daviet, champion du monde 2015, obtient la médaille d’or en biathlon. Le même jour, du haut de ses 17 ans, Arthur Bauchet, le benjamin de l’équipe, est médaillé d’argent en descente.

Ce dimanche, la skieuse Marie Bochet a de nouveau brillé sur les pistes en remportant une seconde médaille d’or en Super-G. Arthur Bauchet, champion du monde 2017 en ski alpin, a encore terminé second, cette fois-ci en descente Super-G. Quant à la sixième médaille c’est à l’athlète Frédéric François qu’on la doit, celui-ci ayant terminé troisième en descente Super-G.

Malgré ces belles performances, rien n’est gagné pour la France. En effet, il ne faut pas oublier que pendant ces neufs jours de compétition, 670 sportifs originaires de 46 pays s’affronteront lors de 80 épreuves.

« Les épreuves et catégories des jeux paralympiques à connaître.»

Au total, on compte six disciplines pour ces jeux : le ski de fond, le biathlon, ski alpin, le snowboard, le hockey sur glace et le curling.

Les sportifs peuvent concourir dans trois types de catégories : debout, assis, et déficients visuels.

Pour la catégorie assis, les athlètes effectuent leur épreuve sur une luge ou à l’aide d’un stabilo, sorte de canne attachée à un petit ski qui assure l’équilibre. Dans le cadre de la catégorie debout les skieurs peuvent utiliser des prothèses. Enfin, pour les sportifs déficients visuels, un guide les aides à anticiper par exemple les virages grâce à un système de messages sonores.

Le saviez-vous ? Le degré de handicap de chaque compétiteur est pris en compte dans le chronomètre des compétitions. Ainsi, chaque sportif est évalué lors d’épreuves en amont des jeux et se voit attribuer un coefficient correspondant à son degré de handicap.

Ce coefficient est ensuite multiplié au temps qu’aura effectué l’athlète lors de l’épreuve. Ainsi, pour la skieuse Marie Brochet qui a un handicap considéré comme minimal – elle porte une prothèse au bras gauche- le chronomètre tourne à 100%.

L'info pratique : pour ceux qui veulent suivre les jeux paralympique, il n'est pas trop tard ! Les jeux paralympiques sont diffusés sur France 2 dès 2h du matin et sur France 3 à partir de 6h et à 8h pour revoir les meilleurs moments des épreuves.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite