Mission accomplie pour l'#OM et Rudi Garcia [VIDEO]. Samedi 31 mars, les Marseillais affrontaient le Dijon Football Côte-d'Or au Stade Gaston Gérard, devenue une vraie forteresse bourguignonne depuis le 14 octobre dernier, date de la dernière défaite du DFCO à domicile, face au PSG. Les Olympiens, visiblement plus émoussés par la trêve internationale que par l'enchaînement des matchs antérieurs à cette coupure, se sont imposés 3 buts à 1, au terme d'un match assez fou, à l'occasion de la 31ème journée de Ligue 1. Malgré la bonne nouvelle sur le plan comptable, l'OM a vu sortir deux de ses cadres, Steve Mandanda [VIDEO] et Adil Rami, blessés.

Ce qui provoque l'inquiétude du technicien olympien #Rudi Garcia.

Pas un, ni deux, mais trois joueurs blessés du côté de l'OM ?

Le DFCO, invaincu depuis le 16 février en championnat, attaque fort la rencontre, livrant un très haut pressing. Mais ce dernier, assez stérile, laisse progressivement l'OM rentrer dans son match, jusqu'à l'ouverture du score de Valère Germain à la 36ème minute, qui a bien suivi le centre à ras de terre d'un Dimitri Payet inspiré.

Quelques minutes après le début du second acte, Steve Mandanda se blesse lors d'une banale relance courte. Il est immédiatement remplacé par Yohann Pelé, qui n'a même pas le temps de s'échauffer.

Chang-Hoon Kwon, à peine entré en jeu, égalise pour les Dijonnais à moins d'un quart d'heure de la fin du match (73ème).

Et les faits de jeu ne vont clairement pas dans le sens des Marseillais, qui perdent Adil Rami quelques minutes pus tard, lui aussi sur blessure. A ce moment-là, on redoute le scénario catastrophe pour l'OM. Mais Ocampos délivre finalement les siens (88ème), avant que Dimitri Payet n'enfonce le clou, en inscrivant un penalty sur sa deuxième tentative de la journée (90 +5). Dijon termine même la rencontre à dix, après avoir fourni de gros efforts dans une rencontre finalement très curieuse.

Après la rencontre, Rudi Garcia s'est exprimé en conférence, et a révélé que non pas deux mais trois de ses joueurs pourraient manquer à l'appel des prochaines échéances. Outre Adil Rami, qui souffre d'un "problème musculaire au mollet" et Rolando, dont le tendon d'Achille le fait souffrir, c'est pour Steve Mandanda que le coach de l'OM paraît le plus inquiet : "Il souffre du quadriceps [...] Ce n'est pas bon signe quand on sort dans ces conditions-là", a-t-il confié aux journalistes présents sur place.

En gagnant à Dijon, l'OM met de nouveau à distance l'autre olympique de Ligue 1, l'OL. Les hommes de Bruno Génésio accusent 5 points de retard sur les Marseillais, avant d'affronter Toulouse dimanche soir au Groupama Stadium.

Les Marseillais, eux, se projettent sur la semaine à venir avec le sentiment du devoir accompli mais aussi avec anxiété. Jeudi 5 avril, ils accueilleront les Allemands du RB Leipzig à l'occasion des quarts de finale aller de l'Europa League, avant d'affronter Montpellier, dimanche 8 avril au soir, à l'Orange Vélodrome.