Le monde du ballon rond a assisté sans voix, ce mardi 29 mai 2018, à un tremblement de terre à tous les étages, au moment où la Ligue de Football professionnel a dévoilé son attribution des Droits TV de Ligue 1 [VIDEO] pour la période 2020/2024. Sept lots étaient mis en jeu par la LFP, cinq ont trouvé preneur, les deux restants n'ayant pas atteint leur prix de réserve. Deux éléments majeurs ont retenu l'attention de tous : le premier concernant le montant de ces droits : il est record, et dépasse allègrement le milliard d'euros par saison, pour la première fois dans l'histoire du football français. Le second, lui, est attrait aux diffuseurs.

Partenaire historique du foot professionnel hexagonal depuis 1984, le groupe Canal a été éjecté, et ne diffusera théoriquement plus la Ligue 1 à compter de 2020.

Mediapro, un ovni de l'audiovisuel qui s'empare de la Ligue 1

Si Canal+ a fait part, dans un court communiqué publié dans la soirée, de sa volonté d'examiner les possibilités de sous-licence à compter de l'été 2020, il faut bien comprendre que le groupe historique a tout perdu aujourd'hui.

Le nouveau taulier de la Ligue 1 [VIDEO] : c'est Mediapro. Mais qui est ce diffuseur a priori peu connu du public français ? Il s'agit d'un groupe media espagnol, mastodonte de l'audiovisuel mondial, détenu à 53,5 % par un fonds privé chinois, Hontai Capital.

Le groupe a remporté les lots 1 et 2, à savoir les principaux. Le lot 1 offre notamment à son possesseur la diffusion du match du dimanche soir 21h00, mais également les deux magazines (avant et après-match) du dimanche soir.

Le lot 2, attribue à son détenteur la diffusion de deux autres matchs en direct par journée, tous deux diffusés le vendredi à 21h00, et le samedi à 17h00.

Mediapro a aussi décroché le lot 4, qui correspond à la diffusion du match du dimanche 13h00, et de 4 rencontres du dimanche 15h00.

beIN Sports, de son côté, doit se contenter du lot 3, qui lui octroie le match du samedi à 21h00 et le match du dimanche à 17h00, ainsi qu'un magazine d'après-match, diffusé le samedi soir.

Un petit dernier s'est modestement mêlé à la lutte. Il s'agit de Free, qui a arraché le lot 6, lui permettant de trouver sa place sur le numérique, en ayant le droit de diffuser des extraits vidéo dans une situation de quasi-direct.

Le montant de ces droits télé confirment la bonne image actuelle de la Ligue 1. Avec 1,153 milliard d'euros par saison, la LFP s'offre un nouveau record, et une incroyable progression de 60 % par rapport à la période précédente (2016-2020).

Notons qu'entre 2020 et 2024, les droits TV rapporteront 4,614 milliards d'euros à la Ligue 1.

Ça se fête, non ?