Dimanche 15 juillet est un jour historique a marqué d'une pierre blanche pour les fans de sport en France, plus particulièrement pour les amateurs de Football. L'équipe de France a remporté la finale de la coupe du monde contre la Croatie avec 4 buts contre 2. Dès les premières minutes après la victoire, les français étaient dans les rues [VIDEO] brandissant leurs drapeaux tricolores et des centaines de milliers de français se sont réunis sur la célèbre avenue des Champs-Elysées. Dans la nuit de dimanche à lundi, les klaxons et cornes de brume n'ont cessé de retentir partout en France, tant la joie des français était inégalable. Lundi matin, le pays et ses habitants se réveillent avec la gueule de bois mais heureux.

Hier, les Bleus ont regagné la France et ont été chaleureusement accueillis par Emmanuel Macron et son épouse aux alentours de 19h45 à l'Elysée. Tapis rouge, ovation, les joueurs de l'équipe de France ont débarqué comme de vrais héros nationaux.

Les Bleus font le show !

Alors qu'ils avaient reçu comme consigne de ne pas répondre aux questions des journalistes présents, les Bleus ont fait le show pour compenser. Chants, accolades, taquineries, les 23 joueurs n'ont pas hésité à profiter de cette liesse pour se permettre quelques plaisanteries avec le président de la République française, en particulier Paul Pogba qui a demandé à plusieurs reprises à Emmanuel Macron d'effectuer un "dab" sous l’œil médusé des caméras.

Les joueurs, Didier Deschamps leur entraîneur, Emannuel et Brigitte Macron ont repris en chœur le refrain de "I Will Survivre" de Gloria Gaynor sur le perron de l'Elysée, l'hymne qui avait marqué la victoire des Bleus en 1998, puis ils ont entonné une Marseillaise a cappella un peu brouillon.

Joie et déception sur les Champs-Elysées

Mais avant ce sacre en grande pompe, les Bleus ont célébré leur titre de champions du monde [VIDEO] avec les centaines de milliers de français venus les acclamer ce lundi 16 juillet sur les Champs-Elysées. Presque vingt ans jour pour jour après le premier titre mondial de 1998, où plus d'un demi-million de personnes étaient présentes le 13 juillet 1998, l'équipe de France parade à nouveau dans le bus à impériale sur un chemin balisé par les forces de l'ordre.

Neuf avions de la Patrouille de France ont survolé la foule, laissant derrière eux des fumées aux couleurs tricolores pour saluer l'événement. Des images impressionnantes que les français ne risquent pas d'oublier, même si quelques déceptions sont venues assombrir la fête.

En effet, de nombreux supporters se sont plaints que le bus roulait trop vite. Ils ont à peine eu le temps d'apercevoir les 23 héros et le trophée, qui n'était qu'une copie créée par la Fifa pour protéger l'originale en cas de vol. Mais ce n'est pas tout, les Bleus ont annulé leur soirée au Crillon. En effet, il était prévu que l'équipe de France victorieuse du Mondial 2018 rejoigne le prestigieux hôtel après son arrivée à l'Elysée. Mais ce rendez-vous a été subitement annulé dans l'après-midi provoquant la stupeur et la déception de la foule qui attendant les sportifs sous les fenêtres du palace. Déçus et en colère, les supporters n'ont pas hésité a jeté des projectiles sur les forces de l'ordre qui ont par la suite évacué la place de la Concorde pour éviter des échauffourées plus violentes.

Débordements sur les Champs-Elysées

Magasins pillés, mobiliers urbains dégradés, voitures renversées ou brûlées, la fête aura été de courte durée... Alors que les français s'étaient réunis pour fêter la victoire de leurs footballeurs dimanche soir à Paris, la plus belle avenue du monde a été envahie par les casseurs. Vers 23h30, l'ambiance bon enfant s'est rapidement transformée en duel contre les CRS et des centaines de casseurs. Des incidents qui ont été déplorés par les représentants de la police : "Ce n'est pas quelques violences ou incidents, c'est gravissime".