Yannick Noah aime décidément prendre son monde à contrepied. Après avoir décidé de retenir Jo-Wilfried Tsonga dans le groupe pour la finale, malgré son retour à la compétition très tardif et les énormes interrogations sur son état de forme (cinq matchs joués depuis son retour à Metz), le capitaine de l’équipe de France a annoncé aujourd'hui la titularisation de Jérémy Chardy et Jo-Wilfried Tsonga. Après la surprise du double Gasquet - Herbert l'année dernière pour la finale face à la Belgique, Noah met donc Lucas Pouille sur le côté, lui qui avait apporté le dernier point victorieux en 2017. La paire Mahut et Herbert officiera bien en double.

Publicité

Pouille sur la touche, quel état de forme pour Tsonga

Ce choix peut donc surprendre, mais à entendre le triple vainqueur de la compétition comme capitaine, il n’a pas été facile à faire : 'J'ai pensé que la meilleure chose pour l'équipe était de commencer vendredi avec ces deux joueurs. On a une dynamique. Il y a un choix, celui-là a été très compliqué, subtil. J'ai choisi ces deux-là, sachant que Lucas est prêt à rentrer à tout moment.'

Cela ressemble en tout cas à une double surprise.

Pour Tsonga, sa longue absence avait donc engendré beaucoup d’inquiétude. Même s’il s’est montré rassurant durant son dernier match perdu contre Milos Raonic au Masters de Bercy, il s’est aventuré à l’aveugle dans une course contre la montre et son physique reste aujourd'hui une énigme. Réponse demain avec le retour à la réalité contre le numéro 7 mondial Marin Cilic.

Pour Chardy, c’est justement son niveau du moment qui a fait basculer la balance en sa faveur. Avec des prestations décevantes de la plupart des autres joueurs français durant la saison, Lucas Pouille au premier plan, et auteur de très belles choses durant le stage de préparation, Yannick Noah a donc décidé de lui faire confiance pour ouvrir le bal demain contre le numéro 12 mondial Borna Ćorić.

Publicité

Les Croates avaient vu le coup venir

Chardy est aussi le seul, dans le groupe, à avoir déjà battu Cilic et Coric sur terre battue. L'intéressé pense que cela peut servir, qu'il peut s'appuyer sur certains repères notamment tactiquement. Mais c'est avant tout une finale de Coupe Davis, ce qui change tout sur la façon d'aborder un match.

Quant aux Croates, on se dit un peu surpris, notamment du côté de Cilic. Mais c’est surtout le capitaine de l'équipe de Croatie, Željko Krajan, qui déclare ne pas vraiment être étonné par cette décision : 'Yannick aime sortir des jokers de sa poche, il ne regarde pas les classements. Pour certaines raisons, depuis qu'on sait que Monfils, Simon et Gasquet ne seront pas là, je sentais venir que Jérémy allait jouer' Après la phase d'observation, place au spectacle dès demain à 14h.