Dans notre Pays, il y a 5;5 millions de chômeurs (comptabilisés), 8 millions de personnes qui vivent sous le seuil de pauvreté, 13,5 millions de repas servis par les Restos du Coeur. Du fait du mal et non-logement constaté en France, 216 SDF sont morts, en 2016, dans la rue... Tout cela, semble-t-il, dans l'indifférence générale, puisque, depuis la fin de ces Primaires, on a assiste à un spectacle rocambolesque et scandaleux !

Marine Le Pen a provoqué, ce 23 avril 2017, un nouveau 21 avril 2002

Le premier tour de la Présidentielle 2017 s'est achevé après une déplorable campagne. Le verdict des urne est net et sans appel, puisque le peuple français a décidé qu'Emmanuel Macron (23,23 des voix) et Marine Le Pen (22,83 % des voix) seraient présents au second tour de cette Présidentielle 2017.

Publicité
Publicité

Marine Le Pen a provoqué, ce 23 avril 2017, un "nouveau" 21 avril 2002. La France aura entamé un troisième grand tournant, le 3ème de l'Histoire de la Vè République, puisque l'éternel clivage GAUCHE/Droite n'existe plus :

- lors du second tour de la Présidentielle 1969, Georges Pompidou (courant Gaulliste) était opposé à Alain Poher (courant Centriste),

- lors du second tour de la Présidentielle 2002, au soir du 21 avril 2002 pour être précis, Jean-Marie Le Pen (FN), en éliminant définitivement Lionel Jospin se retrouvait face à Jacques Chirac.

Cependant, là, il y a une différence de taille, puisque Benoît Hamon ne recueille que 6,06 % des voix (du jamais vu pour un parti dit "traditionnel) et que #François Fillon, lui, ne recueille que 19,75 % des voix. C'est dire si la Droite et la Gauche (démocratiques) , qui sont disqualifiés et "virés", sont en pleine décomposition, et, de ce fait, risquent d'imploser intérieurement, notamment face aux ralliements vers Macron ou vers Le Pen.

Publicité

"Les Primaires sont responsables de cette division"

Beaucoup d'électeurs pensent que "les Primaires sont responsables de cette division, tant à Droite, qu'à Gauche", et, regrettent que "les désignations, par les instances politiques et les militants de chaque mouvement, les candidats aptes à les représenter lors d'une présidentielle". C'est d'ailleurs ainsi que cela se passe puisque, pour les autres élections, aucune primaire n'est organisée.

Comme l'a rappelé Roselyne Bachelot, lors de son émission "100% Bachelot" (du 28 novembre 2016 sur RMC), "les primaires se déroulent en dehors de tout cadre juridique". Elle a parfaitement raison, d'autant que, institutionnellement et juridiquement, chaque parti politique est parfaitement libre d'organiser ou de ne pas organiser une primaire.

Disons le tout net : cette Présidentielle 2017 aura été polluée par les Affaires François et Pénélope Fillon (l'ancien premier ministre et son épouse étant mis en examen), mais aussi par les graves différends entre Marine Le Pen et le Parlement Européen.

Publicité

Qui plus est, les Français, qui n'ont pas la mémoire courte, se souviennent des Affaires Cahuzac, Thévenoud, Leroux...

Mais, pas seulement. En effet, l'intrusion de "petits" candidats dans cette campagne, aura élargi grandement le débat, créant ainsi un très grand nombre de Français mécontents, qui, de ce fait, en profitent pour manifester leurs mécontentements. Nicolas Dupont-Aignan (qui vient de se rallier à Marine Le Pen), François Asselineau, Jacques Cheminade, Jean Lassale, Philippe Poutou et Nathalie Artaud, mais également Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen, ont permis, à bon nombre de mécontents de trouver, selon leurs sensibilités, des réponses aux questions posées sur le mal et non logement, la très grande précarité, le chômage, les travailleurs détachés l'Europe, l'insécurité, l'immigration, la montée de l'Islamisme....

De là à penser que le Brexit est passé par là, il n'y a qu'un pas... La morale de cette histoire est que, l'UE, semble-t-il, est entrain de craquer, minée qu'elle est par les extrémismes et les populismes teintés de xénophobie, antisémitisme et islamophobie ! En Irak, en Syrie, en Libye, au Yemen, au Mali... il y a des conflits très très graves, qui sont responsables des migrations massives, de la montée du terrorisme islamiste. C'est dire si la France voulue par Marine Le Pen est tentée par le repli identitaire, la peur de l'autre, la fermeture drastique des frontières.... Cela se passe ainsi dans d'autres pays de l'Union européenne, notamment en Hongrie.

Alors, qu'en sera-t-il pour la France ? Tout dépendra du second tour de la Présidentielle 2017 au soir du 7 mai 2017. #Front National #Djihad