Dans un peu plus de 24 heures, le nom du candidat de la 'Belle Alliance Populaire' (Parti Socialiste et alliés) à l'élection présidentielle de Mai prochain sera rendu officiel. Que l'heureux élu soit Benoit Hamon ou Manuel Valls, il sera très difficile pour lui de partir en campagne. Issu de la même famille politique que le président sortant François Hollande, la popularité abyssale de ce dernier ne le servira pas pour convaincre les électeurs de gauche. Seul Benoit Hamon pourrait marquer une certaine fracture grâce à son programme, mais il devra d'abord faire oublier qu'il a occupé deux ministères ces cinq dernières années.

Un boulevard ouvert sur la gauche ou sur la droite ?

Par ailleurs, le résultat de cette #Primaire de la gauche pourrait radicalement changer la portée des campagnes électorales d'#Emmanuel Macron et de #Jean-Luc Mélenchon.

Publicité
Publicité

En effet, une victoire de Benoit Hamon ouvrirait un vaste champ au centre gauche pour le premier, et handicaperait sérieusement l'action du second. A l'inverse, la candidature de Manuel Valls risquerait de faire doublon sur certains sujets avec son ancien ministre de l'Economie, alors que Jean-Luc Mélenchon aurait la voie libre de son côté.