#JamaisMacron. Voilà ce que depuis plusieurs jours on peut voir fleurir sur les réseaux sociaux suite à l'arrivée de l'ancien ministre de l'Economie au deuxième tour de la présidentielle. Le président d'En Marche ! arrivé en tête du premier tour des élections présidentielles avec 24,01 % des voix. Pourtant, sa côte de popularité est depuis en chute libre. En effet, depuis lundi, cette dernière ne cesse de baisser en passant de 45 % à 41 % !

La Lune de Miel semble être terminée entre le candidat qui se revendique ni de droite ni de gauche, et les Français. Alors que ces derniers mois, les médias lui faisaient les yeux doux et qu'avec sa femme Brigitte, son ancienne prof de littérature, ils faisaient tous les deux les unes des journaux, sa popularité baisse au contraire de #Marine Le Pen ou encore de Jean-Luc Mélenchon.

Publicité
Publicité

Il en va de même pour dans les intentions de vote où il est passé de 65 % à 59 % d'après les sondages BVA et Salesforce.

Un ras-le-bol des Français ?

Mais comment se fait-il qu'Emmanuel #Macron baisse comme cela ? La bulle Macron serait-elle entrain d'exploser ? Le candidat semblerait-il s'essouffler ? Le deuxième tour pourrait ressembler pour lui a un chemin de croix...Après s'être affronté avec Marine le Pen lors de sa visite à l'entreprise Whirlpool, c'est la Pologne qui se lève contre ses promesses de sanction s'il était élu. La visite de Macron au mémorial de la Shoah ne laisse pas non plus de glace les penseurs et les analystes politiques. C'est ainsi qu'Alain Finkielkraut a fustigé cette visite comme une récupération politique lamentable : "On ne peut pas faire de l'extermination des juifs un argument de campagne. Les morts ne sont pas à disposition.".

Plus largement, il semble qu'un vent de ras-le-bol souffle chez les Français qui en ont marre de se faire dicter leur consigne de vote par les médias et tous les peoples.

Publicité

Dany Boon, Zidane, Stéphane Bern qui était avec Macron à la Rotonde, La Rotonde justement, ce restaurant où Macron a fêté sa victoire au premier tour de la présidentielle semble aussi lui avoir mis du plomb dans l'aile. Les stars comme Matthieu Kassovitz, Gilles Lelouche ou encore Benjamin Biolay qui a fustigé le ralliement de Dupont-Aignan à Marine le Pen et appelé à voter pour Macron ont aussi le don d'exaspérer les Français ! Et en plus ils ne font pas dans la délicatesse...

Emmanuel Macron doit donc faire face aux problèmes que lui posent ses soutiens, parfois encombrants...Tous les éléphants du PS, Manuel Valls, Jean-Louis Borloo, et les Républicains qui viennent trouver refuge chez lui...Tout cela n'est pas forcément pour le servir ! Le front anti-macron est en marche et ne va pas lui faire que du bien ! #Élections