Les questeurs existent au sein du Parlement français depuis la IIIème République. Depuis 1973, deux des trois questeurs doivent être issus de la majorité, et le troisième doit être un membre de l'opposition. Ils disposent tous les trois d'appartements dans l'enceinte même de l'Assemblée Nationale. Ils sont élus tous les ans par leurs collègues, et gagnent, en plus de leur indemnité de député de 7210 Euros, la somme supplémentaire de 5004 Euros, soit un total de 12.214 Euros bruts par mois.

La mission principale des questeurs est de prendre en charge les finances de l'Assemblée Nationale. Ils gèrent donc le budget de la chambre basse, et décident également du montant de la dotation versée chaque année par l'Etat pour faire fonctionner le Parlement.

Publicité
Publicité

Le site de l'Assemblée Nationale ajoute que les dépenses de l'hémicycle "ne peuvent être engagées que par les trois questeurs, sauf quand elles sont d'un faible montant".

Les questeurs sont également responsables de la gestion du personnel de l'Assemblée Nationale (le recrutement se fait sur concours) et de la sécurité au sein du Palais-Bourbon. A tout moment, la cour des Comptes peut leur demander un état des lieux des finances de l'Assemblée. Par exemple, ce sont eux qui ont rendu les résultats de leur réflexion sur les attachés parlementaires, et le statut de ces derniers au printemps dernier. #législatives #Politique