Les prochaines élections sont déjà lancées en Russie. Les autorités russes ont empêché le militant Alexeï Navalny d'entrer dans la course présidentielle [VIDEO], selon le média RIA-Novosti. La Commission électorale centrale (CEC) de la Russie a rejeté l'enregistrement de Navalny le lendemain de son dépôt, citant une condamnation pour détournement de fonds. « Un citoyen qui a été condamné à une peine d'emprisonnement pour un crime grave ou particulièrement grave et qui a une condamnation exceptionnelle pour ce crime, n'a pas le droit d'être élu président de la fédération russe », a-t-il été ajouté.

La Russie verrouille ses présidentielles

Une décision sans surprise.

En effet, la validation de la candidature de Navalny était peu probable car la loi russe empêche les criminels condamnés de se présenter aux élections, bien que Navalny et ses partisans aient déclaré que sa condamnation était politiquement motivée pour bloquer sa potentielle participation à la présidentielle. Navalny fera appel de la décision de la commission, selon les informations de CNN. Un appel qui a, là aussi, peu de chances d'aboutir. C'est donc sûrement en tant que militant, et non en tant que candidat à la présidentielle, qu'Alexei Navalny poursuivra son combat.