La situation socio-politique qui prévaut actuellement au Bénin n’est pas du goût des forces de la coalition de l’opposition qui sont montées au créneau le vendredi 22 juin 2018. Ceci dans le but de faire entendre leurs voix sur un certain nombre de sujets, tout en préconisant au pouvoir en place des dispositions pour une meilleure gouvernance.

Donner la voix dans le but de se faire entendre par le pouvoir en place. C’est le leitmotiv de la nouvelle sortie de l’opposition qui est axée principalement sur le code électoral, et la correction de la liste Électorale permanente informatisée LEPI. Cette liste, a été issue du recensement général de la population, et doit être mise à jour chaque [VIDEO] année.

Les conditions et les moyens de sa mise à jour ont été attribués au Conseil d’Orientation et de Supervision de la LEPI (COS-LEPI) qui est présidé par le député Janvier Yahouédéou. C’est donc un ensemble de membres du parlement qui est mis en place pour la correction de ladite liste.

Le Cos LEPI sous pression

Installé depuis le mardi 8 mai 2018 par l’ancien président de la cour constitutionnelle, le professeur Théodore Holo, le COS-LEPI vient de voir son mandat écourté par la nouvelle équipe dirigeante de la cour Constitutionnelle avec à sa tête le professeur Joseph Djogbénou. En effet, au cours de l’installation du COS-LEPI, l’ancien président de la cour avait fixé par décision DCC 18-118 du 22 mai 2018, la fin de la mission de l'institution pour le vendredi 30 novembre [VIDEO] 2018. Une décision qui a subi un revirement jurisprudentiel le jeudi 21 juin 2018, de la part du nouveau président de la cour constitutionnelle.

Top vidéos du jour

Ce changement a fixé la fin des travaux du COS-LEPI pour le samedi 30 juin 2018. Mais vu le fait que rien n’a encore été fait de la part de l’équipe qui a été mise sur pied, l’opposition s’est mobilisée pour s’insurger contre cette décision qu'elle juge inappropriée. D’où sa sortie du vendredi dernier au cours de laquelle ils ont montré leur indignation à travers un communiqué.

Le résumé de l’audience entre les deux présidents

Aussitôt la décision rendue publique, le président du COS-LEPI l’honorable Janvier Yahouédéou s’est rendu le lendemain chez le président de la cour constitutionnelle. Les deux hommes ont longtemps échangé sur la nouvelle décision, et ce qui sera fait pour que le pays puisse bénéficier quand même de la correction de cette liste, qui va servir dans un futur proche aux élections législatives.

Au terme de leurs échanges, il ressort donc que le travail d’épuration de la liste sera fait malgré le court délai qui a été amputé à l'institution. C’est dans cet ordre d’idées qu’à la sortie de l’audience, le président du COS-LEPI a fait savoir que son équipe va travailler jusqu’à la date qui a été imposée par la cour constitutionnelle. Il confirme par ailleurs que le travail sera fait de manière propre, dans le but de faire remarquer leur passage.