Ce fut un match de boxe, voulu par Macron pour montrer aux Français qu’il est capable de résister à une critique radicale de son action depuis son arrivée à l’Elysée. Après Berd’Huis sur l’Orne et le gentil Pernaut [VIDEO] de TF1, policé et rendant du Monsieur le Président à Macron, Macron a affronté Bourdin et Plenel dimanche soir, 15 avril, sur BFM. L’opposition politique à Macron est, ce lundi, très vindicative, de Mélenchon à Marine Le Pen en passant par Wauquiez. Pour les affidés de LREM, le Président vertical est devenu horizontal, tout en restant droit dans ses bottes. Les réformes sont connues : la #SNCF, les EPHAD, l’hôpital, la CSG, Parcours’sup, la ZAD NDDL, d’autres sont à venir, le régime uniforme des retraites, l’apprentissage.

Le Président assume et maintient son cap. Nous allons essayer de sortir de l'explicite pour réfléchir sur le non-dit.

Revue critique des principaux thèmes évoqués au cours des 2h40 d’interview

Syrie.

Pour Macron, l’intervention était légitime, même si la légalité est discutable. L’avertissement en 2013 à la Syrie devait se traduire par un acte fort en 2018. Macron a expliqué que la force militaire française a été à la hauteur, ensemble avec les Etats-Unis et la Grande Bretagne. Il fait ce qu’il dit, sauf que plusieurs points restent en suspens. Quel est le volet politique de l’après frappe ? Poutine menace en déclarant qu’un deuxième tir aurait des conséquences négatives pour les relations internationales. La France vient de montrer qu’elle est partenaire de l’alliance atlantique (OTAN commandée et dirigée par les Etats-Unis), cette allégeance rompt avec la notion d’indépendance depuis par De Gaulle.

Macron poursuit l’allégeance de nos forces armées à la décision américaine instaurée par Sarkozy et Hollande. Macron redore son blason vis à vis des forces françaises et de la nation après son différend avec son Chef d’Etat-Major De Villiers.

SNCF. Reprise de la dette de 40 milliards dès le 1er janvier 2020, si les cheminots reprennent le travail, acceptent les réformes et la modification du statut ; ce que refusent certains syndicats de la SNCF comme l’UNSA, la CFDT et la CGT. Macron ne dit rien sur le quantum de la dette qui va être reprise,t on ne sait pas si elle va être reprise en partie ou ou pas.

Notre Dame des Landes. La loi doit s’appliquer, l’État ouvre la porte pour ceux qui veulent mener une activité agricole après présentation d’un dossier à la Préfecture.

Hôpital, collectivités locales, EPHAD, Facs bloquées, régimes de retraite, pas d’impôts nouveaux, dépendance et problématique de son financement, Islamisme-port du voile. Le Président estime qu’il n’y aura pas coagulation de tous ces mouvements sociaux et il dit de façon permanente au cours de l’interview que la situation de malaise dans les organisations publiques n’est pas de son fait mais qu’il va y apporter une réponse à la hauteur de la réputation de l’État.

L’hôpital sera privilégié en termes de financement, mais des réformes doivent être entreprises. Les collectivités locales recevront une part de l’impôt national (on peut à la TVA). Il y a aura uniformisation des régimes de retraite : validation du système de retraite par répartition, disparition du système des régimes spéciaux, réflexion sur le financement de la dépendance par l’adoption d’un jour non rémunéré pour l’ensemble des salariés. Concernant les facultés, le Président estime qu’elles doivent rester ouvertes et que la loi s’appliquera. Pour l’islamisme salafiste, le Président demande à la France de faire son examen de conscience : pourquoi en est-on arrivé à cette situation dans nos banlieues (discrimination, rejet) ? Pour port du voile, la loi s’applique dans le sens de l’interdiction dans les institutions de la République (écoles, administrations, etc,).

Quelles remarques critiques ?

Macron a réaffirmé son autorité et sa maîtrise des dossiers sur tous les sujets évoqués au cours de l’interview.Macron est un as de la communication dans le fond et la forme. Dans un article que j’avais publié sur Blastingnews opinions, j’avais dit que la dette sera la pomme de discorde entre les cheminots et l’État, nous y sommes. Les faits têtus me donnent raison [VIDEO]. Il a largement réussi ce combat et il montre à la France qu’il reste un redoutable débatteur. Attention Wauquiez, tiens-toi prêt et entraîne-toi si tu veux être à la hauteur d’un Macron car, pour d’instant ta pensée reste peu lisible et ton expression hésitante, Heureusement que les débats futurs se feront en Français et non en Anglais. Si c’était le cas, Macron sera vainqueur sur toute la ligne, d’ailleurs la France doit être fière d’avoir un Président qui pour la première fois n’a pas besoin d’interprète quand il s’exprime en Anglais aux autres grands de ce monde. #Gouvernement #Emmanuel Macron