La vie est dure et pleine de surprises. Les Républicains (LR), selon un sondage de l’IFOP publié récemment, occupent la troisième place en tant qu'opposant derrière La France Insoumise de Jean-Luc Mélenchon et le Rassemblement national de Marine Le Pen. Sur les sujets sociaux, à l’Assemblée nationale, la voix de LR était très peu audible. Les réformes portant sur le travail, les APL, la CSG, la SNCF, la SRU et le parcours’sup ont vu la France Insoumise de Jean-Luc Mélenchon apparaître sous les projecteurs médiatiques à l’Assemblée nationale.

François Jacob, responsable du groupe LR à l’Assemblée nationale, était porté disparu, inexistant, se contentant de suivre à minima la ligne réformiste portée par Emmanuel Macron.

Jean-François Copé, assassin de son camp, a déclaré sur les chaînes de radio que le véritable réformateur que la droite attendait, était bien Emmanuel Macron. Jean-François Copé, en homme politique averti, poignarde Laurent Wauquiez tout en déportant de façon radicale Emmanuel Macron à droite. Ce déport d'Emmanuel Macron à droite fait hurler une partie des députés de gauche qui ont voté pour le Président et qui estiment qu’ils travaillent trop et que Emmanuel Macron a abandonné le volet social de sa politique. On peut comprendre pourquoi le Premier Ministre s’est volontairement délocalisé en Province récemment pour rendre visite aux territoires. Sur LCI, ce jeudi 7 juin, le Premier Ministre fait le bilan de sa politique face à deux journalistes David Pujadas et Fabien Namias. Je pense que Monsieur Wauquiez devrait regarder l'émission, cela lui donnerait surement des idées pour surmonter les obstacles liés à son mauvais positionnement vis à vis du gouvernement d'Edouard Philippe et du Président Macron.

Pourquoi Laurent Wauquiez et LR peinent-ils à tracer leur chemin et à organiser un positionnement crédible ?

Sur le plan de la doctrine, LR est-il gaulliste, conservateur, libéral de droite, patriote ? On reste dans l’expectative.

On demande à Laurent Wauquiez [VIDEO] de clarifier la ligne politique de LR. Il est dans une situation difficile. S’il se déclare comme libéral de droite, il sait que personne ne le croit car ce positionnement est assuré par Emmanuel Macron. S’il se réclame du gaullisme, on peut penser que c’est un gaullisme d’opérette et de vacuité intellectuelle car il n’est pas chiraquien. S’il tente le positionnement conservateur, il doit tout faire pour ne pas être ramené du côté des Patriotes et donc du Rassemblement national de Marine le Pen dont il refuse l’alliance, mais accepte bien d’accueillir ses électeurs au moment des élections. Laurent Wauquiez éprouve énormément de difficultés pour exister en tant qu’opposant historique à Emmanuel Macron. Il lui reste à créer un nouveau logiciel idéologique pour résister à l’intérieur de LR à Valérie Pécresse et à l’extérieur à la stratégie de lame de fond d'Emmanuel Macron.

Il reste à Laurent Wauquiez de créer un nouveau logiciel idéologique pour s’opposer radicalement à Emmanuel Macron

La présence importante de LR au gouvernement avec trois membres (Edouard Philippe,Bruno Le Maire, Gérard Darmanin) complique la tâche de Laurent Wauquiez.

Ces trois macronistes de raison doivent-ils être considérés comme des traîtres qu’il faut exclure (même si Bruno Le Maire a décidé de quitter LR), ou bien sont-ils des compagnons qui ont oublié le chemin de la maison ? Laurent Wauquiez doit se positionner et "faire France" sans se rapprocher de Marine Le Pen. Les électeurs du centre-droit/UDI ont déserté l’alliance qu’ils formaient avec LR. Sur le plan intérieur, Laurent Wauquiez est concurrencé de façon passive par Valérie Pécresse à l’intérieur du parti et de façon active quand celle-ci endosse ses habits de Présidente d'Ile de France. On comprend mieux pourquoi elle n’a pas voulu quitté le navire LR : pour agir et pour peser (ne serait-ce que par sa présence) sur Laurent Wauquiez qui se cherche au plan national et au plan international. Il va entamer une série de voyages à l’étranger pour affirmer sa stature internationale. Sur ce plan, Emmanuel Macron coche toutes les cases en termes d’efficacité, de bienveillance. Il a restauré l’image et la stature de la France à l’étranger : France is back à l’international et les électeurs LR [VIDEO] lui en savent gré. Pour sortir de ce chemin tordu et tortueux, Laurent Wauquiez doit afficher son conservatisme de droite en envoyant une image claire à ses électeurs et il ne doit pas chercher à aller sur le terrain du libéralisme largement occupé par Emmanuel Macron. Il doit dire s’il est favorable ou nom à l’union européenne et quelles sont les lignes rouges qu’il impose à son parti dans ce domaine.

Monsieur Wauquiez, au boulot (et cela ne va pas être facile) !