Hier soir, l'Atlético vivait une nouvelle déconvenue en Champions League. Une défaite qui restera dans les anales comme une énième remontada de la part du grand adversaire, la Juventus de Turin, emmenée par un Cristiano Ronaldo des grands soirs auteur d'un triplé. Une élimination qui fait tache pour une équipe habituée depuis quelques années au dernier carré de la Champions League.

Plus qu'une élimination

Déjà l'année passée, l'Atlético était éliminé dès les phases de poules de la Champions League.

Publicité
Publicité

Vainqueur à l'arrivée en finale de l'Europa League face à l'Olympique de Marseille, l'Atlético s'était plutôt bien rattrapé. Seulement voilà, nouvelle désillusion pour l'équipe de Simeone, incapable de contenir correctement les attaques italiennes et surtout incapable de faire le jeu.

En effet, depuis près de 10 ans maintenant, le jeu madrilène du coach argentin est décortiqué, critiqué et malmené par les experts du monde entier.

Publicité

Toutefois, il s'agissait d'un système qui marchait. Un système qui assurait très souvent la victoire et qui a démontré toute son efficacité avec 2 finales de Champions League en 5 ans (comme la Juventus).

Une accession au plus haut niveau européen, voire même mondial, qui lui permet de rivaliser face au Real Madrid ainsi qu'au FC Barcelone mais qui a montré depuis quelques années ses limites. Incapable de gagner en finale de Champions, incapable de gagner une Copa del Rey ou même un nouveau titre de Liga depuis 2014. Là est la limite du système Simeone, la concrétisation, la consécration au sommet de son équipe.

Des changements à venir

Pourtant, tout a été fait pour gagner. L'Atlético a réussi cet été à garder Griezmann et d'autres cadres comme Godin, Koke ou Saul. La direction a même fait cadeau de Morata cet hiver à Simeone et Lemar cet été. Des cadeaux certes mais mal exploités puisque ce sont des joueurs offensifs et sont utilisés comme défensifs.

En effet, le jeu de l'Atlético a montré ses limites, les limites d'un entêtement depuis plusieurs saisons.

Avec énormément de joueurs techniques, l'Atlético a clairement les moyens de briller dans le jeu. Une équipe complète, équilibrée au milieu de terrain et en défense mais qui semble néanmoins toujours chercher le compère idéal de Griezmann.

Avec énormément de solutions sur le banc notamment offensives, Simeone reste tout de même fixé sur ses idées, des idées qui ont fait leur temps. Peut-être qu'avec cette humiliation, la direction madrilène cherchera à changer cette image profondément défensive et restreinte.

Publicité

Une démission de Simeone n'étant pas à exclure.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite