Note des éditeurs : Plusieurs articles de Francis Gruzelle, auteur de cet article, ont été supprimés de la plateforme Blasting News. Les propos, sujets et idées partagés ne respectaient pas la ligne éditoriale de Blasting News.

76 ans après les terribles combats qui ont ensanglanté l'Ain, les éditions de l'Astronome rendent un hommage appuyé à ces jeunes résistants, souvent âgés de 16 à 18 ans, qui ont sacrifié leur vie dans le département de l'Ain. Avec "Le maquis de Richemond", les éditions de l'Astronome et leur directeur Bernard Paccot perpétuent le devoir de mémoire, en cet été 2020, en retraçant, avec près de 200 photos de l'époque, des plans, des cartes, l'épopée de ces jeunes français, ayant immobilisé de nombreuses troupes allemandes au col de Richemond.

"Le maquis de Richemond" : des maquisards de 16, 17, 18 ans

Un exploit digne des valeureux combats du plateau des Glières ou des sacrifices consentis sur le plateau du Vercors. "Le maquis de Richemond" relate une épopée. Celles d'adolescents, encadrés par des aînés d'à peine 20 ans, et Marcel Gâche, officier de réserve, menant six mois de combats acharnés, entre Chanay et Bellegarde, barrant les accès à l'armée régulière allemande et à la milice, en tenant coût que coûte le col de Richemond.

L'ouvrage, très détaillé, cite les derniers survivants. Ils ont réussi l'exploit d'implanter un maquis en moins de de deux mois. Et à obtenir des parachutages d'armes, par Londres, à la Combe du Cimetière aux Moines, à 1 100 mètres d'altitude, à la barbe des nazis.

Parmi les armes livrées par les alliés, les fusils mitrailleurs Bren, de fabrication anglaise, très fiables et très précis, allaient faire de merveilles.

"Le maquis de Richemond" brosse des portraits de jeunes résistants

Comme l'explique l'éditeur Bernard Paccot, directeur des éditions de l'Astronome, éditeur régional basé à Thonon-les-Bains, "La 2 ème édition de ce livre a été préparée en hommage à l'auteur Gilbert Gonthier pour qui "devoir de mémoire" n'étaient pas de vains mots...".

Les portraits de maquisards, le récit des premières opérations, l'implantation des maquis, la formation de jeunes de 16 ans n'ayant jamais tenu une arme, constituent les points fort de l'ouvrage "Le maquis de Richemond". Chapitre après chapitre, les témoignages recueillis font revivre la montée en puissance de ces maquisards et de leur héroïsme.

150 maquisards du "maquis de Richemond" bousculent les Allemands le 7 juin 1944

Du 7 juin au 5 septembre 1944, les 150 hommes de cette force mènent huit opérations militaires dans l'Ain et la Haute-Savoie. Seyssel, Linod,, Virieu-le-Grand, Chavornay, Chanay, les marais de Chautagne, la libération de Culoz, puis de Bourg-en-Bresse, font partie des combats gagnés par ces jeunes résistants. A l'issue de ces combats, la plupart d'entre eux seront volontaires pour intégrer le 99 ème régiment d'infanterie alpine, afin de poursuivre la lutte contre les troupes nazies.

Si aujourd'hui les jeunes hommes et les jeunes femmes peuvent se former à Lyon chez Christian Têtedoie, magicien de la gastronomie et formateur des jeunes , c'est en partie parce que des jeunes, âgés de 16 à 20 ans, ont sacrifié leur vie, de 1940 à 1944, pour défendre la liberté des générations futures.

Général Delestaint : "les jeunes maquisards engagés pour une France belle, fraternelle"

Les récentes publications d'ouvrages, comme la déviance des leaders par Philippe Villemus qui dénonce la corruption , étaient inimaginables à cette époque de rude étoffe, "où tous ces combattants de la liberté croyaient en une France belle, juste, éternelle, fraternelle" pour reprendre la formule du général Delestraint, chef de la résistance, assassiné en déportation en 1945.

"Le maquis de Richemond" infos pratiques :

  • 114 pages couleurs et grand format
  • Prix public : 19 euros
  • Ouvrage collectif rassemblant les témoignages de plusieurs dizaines de résistants
  • Editeur : les éditions de l'Astronome, l'Etoile D, 9 avenue Général de Gaulle, 74200 Thonon-les-Bains, contact@editions-astronome.com
Ne manquez pas notre page Facebook!