Tous les ans, le 1er Janvier correspond à la mise en oeuvre de plusieurs mesures gouvernementales [VIDEO], le plus souvent votées par le Parlement lors de l'examen du projet annuel de loi de finances. C'est donc dans quatre jours que quelques changements [VIDEO] pourraient bousculer le quotidien de certains Français.

Santé : vaccins, tabac et forfait hospitalier

Jusqu'à présent, trois vaccins étaient obligatoires en France : la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite (DTP). A partir de lundi prochain, huit traitements préventifs supplémentaires seront administrés aux enfants nés à partir du 1er Janvier : coqueluche, rougeole-oreillons-rubéole, hépatite B, bactérie Haemophilus influenzae, pneumocoque et méningocoque C.

Quant au forfait hospitalier journalier, son montant augmentera de 2 Euros pour atteindre 20 Euros, et sera entièrement pris en charge par les mutuelles. Parallèlement, le prix de certains paquets de cigarettes va étonnamment baisser de 20 centimes (Camel et Winston), mais il ne s'agit que d'un réajustement avant une augmentation de 1,10 Euro prévue en Mars pour toutes les marques. La généralisation du paquet à 10 Euros est toujours souhaitée par le gouvernement à l'horizon 2020.

Transports : stationnement et fiscalité

A partir de lundi prochain, le tarif des stationnements automobiles ne seront plus fixés par l'Etat, mais par les communes. Par ailleurs, les amendes seront désormais remplacées par un forfait de post-stationnement. Chaque commune fixera le montant du forfait, qui pourra varier suivant les rues, ainsi que la durée maximale de stationnement.

Les automobilistes auront le choix de payer le forfait à l'avance pour la durée totale du "séjour" de leur véhicule, ou se voir notifier plus tard un "avis de paiement du forfait de post-stationnement" réglable dans les trois mois.

De son côté, le prix du carburant va augmenter : 7,6 centimes par litre pour le gazole et 3,84 centimes pour l'essence, avec l'objectif d'aligner les deux tarifications d'ici 2021. Le gouvernement prévoit également une enveloppe de 1000 à 2000 Euros pour les Français souhaitant remplacer une voiture ancienne par une récente. Le montant de cette prime sera même de 2500 Euros pour l'achat d'un véhicule électrique.

Travail et pouvoir d'achat

A partir du 1er Janvier, le département de Mayotte mettra officiellement en place la semaine de 35 heures et pourra bénéficier pleinement des dispositions prévues par le Code du Travail.

Par ailleurs, le bulletin de paie simplifié sera généralisé à toutes les entreprises françaises. Sur leur fiche de paye, les salariés rémunérés au SMIC verront leur pouvoir d'achat augmenter de 20 Euros en Janvier, puis de 15 Euros en Octobre suite à la baisse de certaines cotisations sociales chômage et maladie.

Cette diminution de charges correspond à 3,15% du salaire, mais parallèlement, la Contribution Sociale Généralisée (CSG) augmentera de 1,7% pour tous les Français. De leur côté, les indépendants bénéficieront, eux aussi, d'une baisse de leurs charges, à hauteur de 2,15%.

En revanche, un prélèvement forfaitaire unique impactera l'épargne de nos concitoyens, mais le gouvernement a promis qu'il ne concernerait pas les Livrets A, les Plans d'Epargne en Actions et certaines assurances-vies.

Logement : l'énergie au centre des préoccupations

Enfin, sur le thème du logement, les tarifs sociaux du gaz et de l'électricité disparaîtront au profit d'un chèque-énergie d'un montant moyen de 150 Euros qui sera versé aux ménages français les plus précaires au printemps. Parallèlement, les propriétaires des logements auront l'obligation de fournir des diagnostics supplémentaires à leurs locataires afin de leur indiquer l'état des installations électriques et de l'arrivée de gaz.