Suite à son interview à la télévision anglaise de ce lundi, Emmanuel Macron réunissait 140 grands dirigeants internationaux en vue de concrétiser des projets d'investissements sur le territoire national. Un grand raout organisé ce mardi à quelques jours du forum de Davos pour redorer le blason de la compétitivité française. Comment Macron a-t-il pu rendre la France si attractive quelques mois seulement après son élection? Quelle est la valeur de la "marque France"? Quels sont les enjeux pour le président et les Français?

Les atouts de la France

La France, quoi qu'on en dise, possède de nombreux atouts. La position géographique de notre pays est centrale en Europe ce qui facilite les transports.

Malgré des infrastructures vieillissantes, les usines de production sont encore opérationnelles et la qualité de la main-d'œuvre ainsi que sa productivité attirent toujours les capitaux étrangers (Barbara, Mc Cormick...). Enfin, le prix de l'électricité en France reste très bas comparé à d'autres pays d' Europe.

En mettant en vitrine toute une série de réformes fiscales à venir, de simplifications en direction des entreprises et surtout, la refonte du code du travail, Emmanuel Macron remet la France au centre économique du monde.

Une conjoncture politique et européenne favorable

Emmanuel Macron est un chef d'Etat jeune et moderne. Il a su dépasser les clivages politiques pour se faire remettre les clés du pays par des électeurs de Droite comme de Gauche. Sa légitimité politique est extrêmement forte.

Le président entame son mandat en annonçant une série de mesures libérales sur le plan économique qui séduisent les investisseurs internationaux. Il bénéficie non seulement d'une reprise mondiale globale mais surtout il apparaît comme le leader incontestable de l'Europe: l'Italie est en proie au morcellement politique et la montée des populismes, l'Espagne fait face à une tentative de sécession de la part de la Catalogne, la Grande-Bretagne est hors-jeu depuis son vote sur le Brexit, enfin Angela Merkel vient à peine de trouver un accord de coalition [VIDEO] pour gouverner l' Allemagne avec le SPD. Aucun patron de grand groupe ne peut rester indifférent à l'image de stabilité politique et de modernité renvoyée par la tête de l'Etat.

La valeur de la marque "France"

Le président Macron a annoncé toute une série de réformes qui n'ont pas encore été appliquées. Mais le succès du sommet à Versailles tend à démontrer que son travail de VRP de la valeur "France" à l'international a rassuré ou conquis les investisseurs étrangers: Toyota réinvestit 300 millions d'euros dans l'usine de Valenciennes créant environ 800 emplois dont 700 CDI.

Le géant américain Facebook annonce déjà 10 millions d'euros en faveur de l'intelligence artificielle et du numérique en France quand Google promet la création d'espaces à la formation au numérique, la constitution d'une équipe dans ce domaine et souhaite travailler en coopération avec des équipes de recherche françaises.

"France is back", "Choose France" : les slogans martelés par le président semblent avoir le succès escompté. En courtisant les chefs d'entreprise de multinationales, Emmanuel Macron choisit clairement la mondialisation qu'il voudrait équitable. Charge à lui de démontrer aux Français que celle-ci va être bénéfique pour le pays et non plus synonyme de délocalisations, fermetures d'usines ou chômage de masse. Car en concentrant les efforts du pays sur les intérêts financiers, le chef de l'Etat pourrait écarter encore plus une partie de la population déjà fragilisée.