Publicité
Publicité

La France hausse le ton. Après les frappes en Syrie dans la nuit de vendredi à samedi, effectuées en compagnie des États-Unis et du Royaume-Uni, le pouvoir en place a décidé de frapper une nouvelle fois face au régime de Bachar al-Assad. En effet, dans une déclaration de l'entourage d'Emmanuel Macron diffusée par l'AFP lundi soir, l'Elysée assure qu'il entend retirer la Légion d'honneur au président syrien. En 2001, Bachar Al-assad avait été fait grand-croix de la Légion d'honneur, soit le grade le plus élevé.

Publicité

L'homme politique syrien venait alors tout juste de prendre le pouvoir dans son pays et avait été reçu en France par Jacques Chirac, alors président de la République.

Harvey Weinstein et Lance Armstrong concernés par le passé

Depuis, au fil des années, les relations se sont tenues entre la France et l'actuel régime syrien, jusqu'à ces derniers jours qui semblent marquer un point de non-retour. La décision de retirer la Légion d'honneur appartient au président de la République, en l’occurrence Emmanuel Macron.

Ce dernier avait d'ailleurs déjà lancé pareil procédure ces derniers mois afin de retirer la distinction au producteur de cinéma Harvey Weinstein. Lance Armstrong, ancien vainqueur du Tour de France convaincu de dopage, a lui aussi fait les frais d'une telle procédure il y a plusieurs années.