Selon Mediapart, la société spécialisée dans l'événementiel GL Events aurait accordé d'étranges réductions aux équipes de campagne d'Emmanuel Macron en 2017 lorsque ce dernier était en course pour accéder à l'Elysée. Ces mêmes ristournes n'auraient pas été accordées à d'autres candidats, comme Benoit Hamon ou François Fillon, pour l'organisation du même type d'événement par la même société. C'est l'une des polémiques du jour qui touche les services du président de la République.

Mais la Commission nationale des comptes de campagne a remarqué une autre facture étonnante, établie par une boutique Haribo de Haute-Garonne, concernant l'achat de 17,8 kilogrammes de Fraises Tagada pour le compte de la campagne d'Emmanuel Macron. Le quotidien local La Dépêche du Midi a même publié une copie du fameux document sur son site internet. Son montant s'élève à un peu plus de 100 Euros.

Interrogé, Mickaël Nogal, actuel député de la 4ème circonscription de Haute-Garonne, indique que ses bonbons n'étaient pas destinés à la consommation personnelle du futur chef de l'Etat, ni à celle de ses équipes. "Nous avions distribué des flyers (...) et les militants avaient eu l'idée de les accompagner de fraises Tagada", ajoute l'élu. La commission nationale des comptes de campagne a tout de même réclamé aux équipes d'Emmanuel Macron les preuves qui démontrent que cette dépense a été réalisée dans un cadre électoral.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite