Cette semaine, le président de la République est en visite officielle en Océanie. Il est arrivé ce jeudi matin en Nouvelle-Calédonie pour un séjour à haute portée symbolique avant le référendum sur la souveraineté du territoire d'outre-mer, prévu pour le mois de Novembre.

Publicité
Publicité

Il y a quelques heures, Emmanuel Macron était encore en Australie, où il a notamment rencontré le Premier ministre Malcom Turnbull.

Mais à l'issue de sa visite, le chef de l'Etat français a fait une gaffe que les médias locaux ont longuement relayé. Lors de son discours prononcé juste avant son départ, Emmanuel Macron a remercié son hôte pour son accueil, en n'oubliant pas de mentionner l'épouse de ce dernier, Lucy, qu'il a maladroitement qualifiée de "delicious".

De Sydney, Emmanuel Macron condamne les casseurs du 1er mai - Le Point - lepoint.fr
De Sydney, Emmanuel Macron condamne les casseurs du 1er mai - Le Point - lepoint.fr

Le mot "délicieuse" n'a pas le même sens en français qu'en anglais. Dans la langue de Shakespeare, il ne fait allusion... qu'à la nourriture. Si l'on s'en tient à une traduction littérale, le président de la République a donc fait, sans le vouloir, une allusion sexuelle en parlant de Lucy Turnbull.

Le Daily Telegraph, quotidien le plus vendu en Australie, a fait sa Une de ce jeudi grâce à cette anecdote, mais Emmanuel Macron y est représenté en Pépé le Putois, le célèbre personnage de dessin animé.

Publicité

C'est ainsi que les médias américains avaient surnommé Dominique Strauss-Kahn lors de l'affaire du Sofitel de New-York.

Lire la suite