Jeudi dernier, invité sur France 2, le délégué général de LREM Christophe Castaner s'est prononcé en défaveur de la suppression de la taxe d'habitation pour les résidences secondaires. Rappelons que la disparition de cet impôt local est l'une des promesses de campagne emblématiques du président Emmanuel Macron.

Publicité
Publicité

Elle devrait être tenue d'ici 2021 en supprimant la taxe par étapes.

Hier dimanche sur Europe 1 et C NEWS, le ministre de l'Economie Bruno Le Maire s'est déclaré en accord avec Christophe Castaner : "Nous l'avons dit, nous le ferons, mais sur l'habitation principale", a répété le patron de Bercy en ajoutant qu'il était juste de la conserver pour les résidences secondaires. Notons cependant qu'aucun arbitrage n'a encore eu lieu à ce sujet, ni du côté du gouvernement, ni du côté du parlement.

d'habitation: le sort des résidences secondaires est en suspens - yahoo.com
d'habitation: le sort des résidences secondaires est en suspens - yahoo.com

Le ministre estime en effet qu'un propriétaire de résidence secondaire possède un patrimoine assez conséquent pour pouvoir s'acquitter de cet impôt, qui représente environ un tiers du budget total des communes françaises. Mais d'ici 2021, le gouvernement devra inviter ces dernières à une concertation pour décider des solutions destinées à compenser les pertes financières sur les habitations principales.

Lire la suite