Publicité
Publicité

Bien sûr il y a des incompréhensions, bien sûr il y a des tensions, bien sûr les deux hommes ne sont pas les plus grands amis du monde mais pourtant, ils veulent avancer. C'est en tout cas ce que semble vouloir dire Emmanuel Macron [VIDEO] en faisant ce déplacement en Russie pour rencontrer son homologue russe, le président Vladimir Poutine. Arrivé hier à Saint-Pétersbourg, Emmanuel Macron a déjà eu le temps de s'exprimer plusieurs fois au cours de ce voyage. Retour sur les premières interventions des deux hommes au cours d'un voyage osé et risqué.

Emmanuel Macron : le président français en Russie

"Nos pays ont vocation à définir, pour reprendre la phrase de Dostoïevski, “un vrai levier de conciliation pour toutes les contradictions européennes” " a déclaré Emmanuel Macron à l'issue de sa rencontre avec le président russe.

Advertisement

Ces échanges ont été, d'après les dires du président de la République française, plus long que prévu mais très fructueux, ce qui est un bon signe de rapprochement entre les deux pays.

Le rapprochement, voilà le message qui semblait vouloir passer jeudi 24 mai. En effet, aucun des dossiers brûlants n'a été évoqués : que ce soit l'affaire de l'espion russe Skripal qui a entraîné un nombre important d’expulsions de diplomates au Royaume-Uni mais aussi en France ou encore l'utilisation des armes chimiques par le régime de Damas et les frappes aériennes effectuées par la coalition dont fait partie la France.

Vladimir Poutine : le président russe voit la France comme un partenaire fiable

"La France est un partenaire traditionnel" a déclaré d’emblée le président russe fraîchement réélu. Vladimir Poutine et son pays ont pourtant connu des relations diplomatiques avec la France au plus bas après le départ de François Hollande. Emmanuel Macron semble vouloir changer tout cela en envoyant des signes positifs et optimistes à son homologue russe.

Advertisement

Le président français a en effet déclaré dans son allocution : "Je respecte le rôle renforcé que la Russie se donne, dans son environnement régional et dans le monde, en particulier au Moyen-Orient." avant de rajouter "Nous n'avons pas d'autre choix que de défendre [le multilatéralisme]". Après avoir accueilli Vladimir Poutine à Versailles il y a un an, Emmanuel Macron [VIDEO] continue donc dans la voie vers le rapprochement et la collaboration entre les deux pays. Il est vrai que la Russie est un acteur économique et diplomatique que nul ne peut nier et Emmanuel Macron semble l'avoir bien compris.