Tout a commencé ce dimanche 17 Juin. Dans la soirée, le président des Républicains Laurent Wauquiez a décidé de se séparer de sa numéro deux, Virginie Calmels. Cette dernière avait en effet accumulé les critiques contre lui ces dernières semaines. Proche d'Alain Juppé, elle fustigeait souvent la ligne trop droitière de la nouvelle direction du parti, jusqu'à remettre en cause le contenu d'un tract "déséquilibré et anxiogène". Le document en question évoquait ce week-end une Europe "laboratoire d’une mondialisation déracinée et apatride" qui devait, au contraire, être "fière de ses racines gréco-romaines et judéo-chrétiennes".

Virginie Calmels a alors immédiatement déploré que le patron de son mouvement impose "sa seule ligne".

Publicité

En Avril, elle avait même reconnu qu'il y avait "un problème de personne à la tête du parti. (...) Les gens ne ressentent pas Laurent Wauquiez comme quelqu'un de sincère. (...) On lui colle une étiquette, mais on ne sait pas ce qu'il défend vraiment". Des propos qui avaient déjà fortement agacé le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Dimanche, Laurent Wauquiez a donc décidé, avec le soutien des ténors des Républicains, de se séparer de Virginie Calmels.

Mais du côté de l'opinion publique, le chef de parti est de plus en plus critiqué.

Selon un sondage réalisé par Odoxa-Dentsu Consulting pour France Info et Le Figaro, 57% des Français estiment que Laurent Wauquiez a eu tort de limoger sa vice-présidente. 54% d'entre eux pensent que cette dernière a eu raison de critiquer un tract dont elle ne partageait pas les idées. Ils sont même 80% chez les sympathisants du Parti Socialiste, 71% chez ceux de La France Insoumise, et 68% chez les électeurs de La République en Marche.

En revanche, chez Les Républicains, on soutient la décision de Laurent Wauquiez à 67%.

Publicité

76% des sympathisants de droite estiment que Virginie Calmels aurait du éviter de critiquer son propre parti par simple souci de "loyauté". De même, 54% des électeurs du Front National - désormais appelé Rassemblement National - approuvent l'éviction de l'ancienne adjointe à la mairie de Bordeaux.

Laurent Wauquiez ne sait pas rassembler selon les Français

La suite des résultats du sondage Odoxa est également riche d'enseignements. En effet, 72% des Français partagent l'opinion de Virginie Calmels selon laquelle Laurent Wauquiez n'est "pas assez rassembleur".

66% des sympathisants Républicains sont également de cet avis, ajoutant que leur 'patron' "devrait davantage écouter l'avis des autres responsables LR". Selon les informations du Figaro, de nombreux élus lui ont d'ailleurs conseillé, dès dimanche soir, de ne pas apparaître trop brutal, dans son attitude comme dans ses propos, lors de ses apparitions publiques. Certains lui auraient également suggéré de faire appel à une instance pour s'occuper de l'affaire Calmels, ce que Laurent Wauquiez a visiblement préféré ignorer.

Publicité

Par ailleurs, 60% des Français estiment que ce dernier "devrait prendre davantage en compte les idées du Centre". Ils sont même 37% parmi les sympathisants Républicains à partager cet avis. Car d'une façon générale, 59% de nos compatriotes voient en la stratégie de Laurent Wauquiez un moyen de récupérer une partie des électeurs d'extrême-droite, un chiffre en hausse de 8 points en six mois. 54% le qualifient aussi "d'agressif", et seulement 33% "d'honnête".

Le prochain Conseil national des Républicains est prévu pour le 30 Juin. Ce sera l'occasion d'aborder en profondeur la question de la ligne directrice du principal parti de Droite. Laurent Wauquiez a d'ailleurs lui-même appelé les participants à lui faire des propositions.