Le Palais de l'Elysée à Paris n'abritera pas son locataire principal les deux prochaines semaines. C'est en effet aujourd'hui vendredi que Brigitte et Emmanuel Macron partent en vacances au Fort de Brégançon, à Bormes-les-Mimosas dans le Var, à mi-chemin entre Toulon et Saint-Tropez. Résidence secondaire classique des présidents de notre cinquième République, cette demeure avait quelque peu été délaissée ces dernières années, notamment sous le mandat de Nicolas Sarkozy qui préférait se reposer dans l'une des somptueuses villas appartenant à la famille de son épouse Carla.

Car Brégançon, avec sa vue à 360 degrés sur la mer Méditerranée, n'est pas une maison aussi luxueuse que l'on pourrait le penser. "Cela peut paraître étrange pour une résidence présidentielle mais elle n’a rien d’ostentatoire. (...) Le vrai luxe du Fort de Brégançon se trouve à l’extérieur", déclare Guillaume Daret, journaliste à France 2, qui a eu l'occasion de visiter la résidence.

Une décoration intérieure modeste et un extérieur soigné

L'intérieur a été décoré dans le style années 70, sous le mandat de Valéry Giscard-d'Estaing.

On y trouve ainsi de nombreuses boiseries. Bien que l'entretien des lieux soit parfaitement mené depuis plus de 40 ans, les époux Macron ont tout de même tenu à apporter leur touche personnelle au Fort en modernisant certaines installations, comme la cuisine rendue plus fonctionnelle. Les peintures de plusieurs pièces et le système électrique général ont également été rénovés cette année.

C'est donc l'extérieur de la forteresse qui en fait un véritable havre de paix, entre oliviers, pins, mimosas, lauriers, et...

une piscine flambant neuve, que le chef de l'Etat actuel a fait construire pour la somme de 34.000 Euros. Le bassin, de 10 mètres sur 4 et profond d'1,20 mètre, a été préféré par Emmanuel Macron, qui évitera donc de fréquenter la plage privée de Brégançon, cette même plage qui avait créé la polémique lorsque son prédécesseur François Hollande s'y était fait photographier en maillot de bain alors que les Français étaient plongés dans la crise économique.

Des vacances studieuses pour Emmanuel Macron

Le président version 2018 compte ainsi se faire discret, d'autant que l'affaire Alexandre Benalla est encore dans tous les esprits.

Il devrait tout de même sortir à la rencontre des habitants et touristes de Bormes-les-Mimosas, et s'adonner à un ou deux bains de foule qu'il affectionne particulièrement. L'Elysée l'a cependant annoncé : "Après une année vraiment intense, le président va prendre du repos tout en continuant à travailler dans une ambiance calme".

Selon Benjamin Morel, docteur en Sciences Politiques interrogé par BFM TV, l'objectif du chef de l'Etat serait de faire de Brégançon une sorte d'Elysée-bis, et démontrer qu'il faut "être en vacances et emporter des cahiers", poursuivant un exercice de communication permanent.

Le premier dossier ouvert par Emmanuel Macron devrait d'ailleurs être celui du Brexit. En effet, les époux présidentiels s'apprêtent à recevoir la Première ministre britannique Theresa May - elle-même de retour de vacances en Italie - qui devrait arriver dans le Var dès ce vendredi avec son époux Philip. Au programme : une réunion de travail de deux heures, suivie d'un dîner privé. Car même si le Royaume-Uni et l'Union européenne ont trouvé un accord sur une majorité de sujets, la sortie des Britanniques de l'UE bloque encore sur quelques points : "Nous sommes déjà d'accord sur 80% de l'accord de retrait", mais il reste des zones à éclaircir, déclarait cette semaine au Figaro le Français Michel Barnier, chargé par Bruxelles de négocier avec Londres.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite